Les news du 23 juin 2019

Triathlon de Deauville

Une belle délégation du club était ce week-end sur le triathlon de Deauville avec de bons résultats à la clé mais également des baptêmes du feu sur un triathlon en mer. Voici les résultats de ces deux jours dans le calvados 🙂

Sur le découverte (300m bu7natation/23km de vélo et 5km de course à pied) :

-285e Hillebrand Van Milgen en 1h33

-429e Rui de Matos en 1h37

-694e Jana Trousilova en 1h44

-855e Lydie Fernandes en 1h49

Le Cr de Lydie : « Contrairement au Mureaux, il n’y avait pas 39 bonnets jaunes sur la ligne de départ pour la nage mais 1600 bonnets bleus. Je savais que ça ne serait pas aussi simple. La première vague des confirmés part, suit celle des intermédiaires 5mn après. Je m’étais mise dans celle-ci car normalement la natation reste mon point fort.
J’essaie de reperer les bouées, malheureusement elles sont trop loin, nous sommes au max de la marée basse. Punaise, va falloir courir dans le sable avant d’atteindre l’eau. Le depart retentit. C’est à nous. Une vague de bonnets bleus part. On commence déjà à me bousculer. J’suis pas très confiante. Je vois s’éloigner mon copain et rui.. au bout de qq minutes mes pieds touchent enfin l’eau. Je repère enfin les bouées malgré la foule. J’avance en marchant dans l’eau et je m’aperçois que tout le monde marche. Je suis à 30m de la première bouée et toujours en train de marcher. Les gens ne veulent pas se lancer pour nager. Je me retrouve entouré d’une foule. Je me lance enfin et essaie de nager mais je me prends des coups de partout. Qq un me tire ma jambe, un autre m’appuie sur la tête, on me passe dessus.. première tasse. Elle est vraiment salée.. deuxième tasse.. j’essaie de sortir de cette machine à laver mais personne ne me laisse passer. Je cherche le bateau pour qu’on vienne a mon secours car je n’arrivais plus à reprendre mon souffle. Je prenais tasse sur tasse.. je sors enfin de cette foule, je me mets sur le dos et je me dis merci à ma combi qui m’a permis de flotter.. je me retrouve très à l’écart de la foule. Je reprends confiance en moi avec une petite larme à l’oeil.. je me sentais très seule mais je me suis mise à nager de toute mes forces pour sortir de ce tourbillon d’enfer. Punaise, 300m, mais c’est rien.. et ça m’a paru interminable … j’arrive enfin au bord de l’eau, je retire le haut de ma combi
pour respirer. Il me reste encore c’est 800m de sable à parcourir pour retrouver mon velo. J’ai perdu tellement de temps à la nage que je me dis que je n’ai pas le droit de marcher jusqu’à la transition. J’ai une telle horreur de courir dans le sable. Ca me demande un tel effort. Je vois enfin le parc à velo. Je retrouve le sourir. J’enfile mes chaussures, un morceau de banane et hop c’est reparti. Petit embouteillage à la sortie du parc, qq tombées, je me concentre sur ma course et j’avance.. je n’etais plus trop en mode je vais faire un temps mais plutôt en mode je vais essayer de retrouver du plaisir dans cette deuxième partie pour ne pas partir sur une déception. J’ai trouvé le parcours très sympa, avec un peu de tout, du plat, des bosses, des petits chemins, de la bonnes descentes avec de bons virages. Et surtout des paysages magnifiques. On s’encourageait les uns les autres dans les bosses, on arrivait même à parler. Et là, une petite voix me dit, lydouille, si tu arrives à taper la discute avec les gens c’est que tu n’es pas a fond. Je me suis mise au taff, à pédaler, de plus en plus fort et à doubler.. mon esprit de warrior était réapparu..
Je termine les 23km en 56mn. Franchement, j’aurai pu mieux faire mais j’étais contente de ma course. Lors de la transition pour la CAP, j’ai pu entendre les encouragements de ma fille. Ca m’a reboosté, mes jambes n’étaient pas aussi lourde que lors des Mureaux. J’ai l’impression de ne pas avancer mais ma montre m’indique le contraire. Je reprends des forces au premier ravitau. Il commence à faire très chaud. Les gens nous encouragent, j’entends vas y lydie de partout, j’ai l’impression que tout le monde me connait mais en fait non, mon prénom était marqué sur mon dossard. Je croise Jana sur la dernière boucle, ça me donne encore plus d’énergie et j’accélère. Je termine les 5km en 29mn. J’etais fière de mon temps car la CAP ce n’est absolument pas mon point fort. Je l’ai fini et fière de l’avoir couru avec les couleurs du TCA.. je garde quand même ces images en moi de la nage, qui j’espère partiront car j’ai l’xterra dans 2 semaines.« 

Le CR de Rui :  » Avec Lydie, Jana on décide de s’attaquer au S de Deauville en préparation du Xterra France début juillet.
1600 inscrits à la course 😱😱. C’est impressionnant de voir autant de monde au départ.
Avec Lydie, et nos amis on décide de se mettre dans le sas intermédiaire, même si la nage pour moi ce n’est pas mon fort. Hein coach Polo😁. Ok j’ai progressé depuis mon 1er entraînement en septembre. J’avoue.😁
Allez le 1er sas part, la pression commence à nous gagner durant 5 mn et hop à nous de partir. On part pour un ptit CAP avant de nager. La marée étant basse, il faut courir courir et ensuite continuer à marcher dans la mer. Ça va pas trop dur pour moi jusque là. Par contre, arrive le moment on je dois commencer à nager et d’essayer d’appliquer les consignes de coach Polo. Allonge les bras, glisse dans l’eau. Sauf que là c’est un peu compliqué. Coup de bras à gauche, à droite, embouteillage à la bouée, et encore une fois mon souffle me fait des siennes. Grr. Je me décale sur la droite pour être seul et pouvoir nager calmement et là, arrive à la 2d bouée. De nouveau embouteillage 🤦🏻‍♂🤦🏻‍♂
J’essaie de me faufiler et d’avancer et j’y arrive. J’avance et j’ai pied😁😁. Ouff, c’est la fin de la nage. Je marche et je recours pour récupérer mon vélo et me faire enfin plaisir😍😍. (Temps nage : 13:50😱)
Pour rappel a Vendôme je suis sortie avant avant dernier du M😂
Bonne transition sauf, que j’ai oublié mon porte dossard. Retour au point de départ. Le boulet. J’ai perdu plus de 2 mn avec cette erreur de débutant. Pourtant j’avais appliqué les consignes des anciens prodiguées à Vendôme comment placer ses affaires. Cela n’a pas suffit.
Je monte sur mon vélo et là j’envoie. Je double, je double pour essayer de rattraper le temps perdu par mon erreur. Guillaume m’avait dit à Vendôme, les mains en bas du guidon. J’ai appliqué la consigne. Merci à lui car j’ai bien avancé grâce à ça.
Je croise Jana, et je lui dit suis moi. Elle a essayé de me suivre un peu. Déçu de mon erreur j’appuie fort sur les pédales. Et j’ai perdu Jana. Désolé miss.
Les côtes dur dur, pas les mêmes braquets que sur mon vtt. Les cuisses ont bien chauffé.
Je me rends compte que ce sont 2 disciplines bien différentes. Cet été, je vais m’entraîner sur mon vélo course pour essayer de vous suivre à la rentrée au sortie du dimanche matin.
Comme l’a écrit Lydie, le parcours était vraiment sympa, avec des portions de tracés différentes et un paysage magnifique.
D’ailleurs j’ai voulu m’arrêter jouer mon touristique et prendre une photo du paysage, mais j’avais oublié mon téléphone 😂😂. La prochaine fois.
(Temps Vélo : 47,17)
Vélo fini, au tour du CAP. Après 2 mois 1/2 sans courir (à part 10km de Vendôme) du à des tendinites aux 2 talons. Je me dis ne lâche rien et on verra à la fin si ça tiens ou pas.
Courir en bord de mer, c’est vraiment magnifique. Voir toute cette foule qui t’encourage😍😍 ça te boost.
En longeant la mer, tu vois l’arrivée et là tu te dis c’est bon tu as bientôt fini. Je regarde ma montre et il reste encore 1,5km. Aille aille….fausse joie…
Je me dis ne lâche rien tu as fait le plus dur.
800 m avant l’arrivée, je me dis accélère, fais toi mal. J’ai repensé à ce que m’avait dit Asdine un matin lors du retour de ma 1ere sortie vélo avec le groupe 2. Il avait raison.
Et là, arrive la ligne droite sur ce beau tapis et toute cette foule à gauche, à droite. Une dernière accélération pour le fun. (Temps CAP : 28,14)
Finish finish.
Heureux d’avoir fini la Course. (Temps final : 1:37:44)
Je rejoins 2 potes qui ont fini 7 et 4 mn avant moi et on se félicite, heureux d’avoir fini et de notre temps.
Je vois Lydie passer. Je l’encourage pour qu’elle ne lâche rien.
Jana arrive heureuse d’avoir fini en pleine forme,et, Lydie, là suis peux de temps après.
Bravo les filles pour votre course et surtout de ne pas avoir lâché après la difficulté de la nage.
Bilan :
S de Deauville fait et sans douleurs aux tendons.
Prochain objectif, le Xterra en juillet où la délégation TCA sera nombreuse pour cette épreuve. »

Sur le distance olympique 750 (distance : 750m nat/40km vélo/10km à pied) :

-20e Julien Perderiset en 2h21

-577e Camille Levraud en 3h02

Le CR de Camille : « Ma participation à ce triathlon est partie d’une discussion chez un ami qui habite Le Havre et qui voulait faire le M de Deauville. Sur un coup tête, on décide de s’y inscrire … manque de bol, il était déjà complet. On s’est donc rabattu sur le do 750 (750 m / 40 km / 10 km), format qui n’existe qu’à Deauville. 2 semaines avant le départ mon pote se fait renverser par une voiture et se fracture le bras, je me retrouve donc seul pour faire la course. Objectif : moins de 3 heures. Le jour J, je pensais qu’on serait 600 comme l’an dernier, au final on était 1600 inscrits ! Ca fait donc une belle foule de bonnets verts s’apprêtant à nager dans une mer calme à 18°C. La mer étant à marée basse, au moment du départ je comprends que l’on va courir une certaine distance (au final 2 fois 400 m) avant d’atteindre l’eau. Une fois dans l’eau, je sens que je suis dans ma nage et que je remonte quelques places. A la sortie de l’eau, la partie course dans le sable jusqu’au parc à vélo me coupe un peu les jambes… Une fois sur le vélo, heureusement que mon pote m’avait emmené faire une reconnaissance en voiture la veille car après 1,5 km de vélo il y a la côte Saint-Laurent de Deauville avec des pointes à plus de 15%. Je sens que j’ai des jambes donc je m’envoie un peu sur le vélo mais la suite du triathlon me fait dire que j’aurais sûrement dû en garder sous le pied…

Pour la course à pied, je m’étais fixé de faire moins d’une heure et de partir pas trop vite. Pour ce qui est de partir pas trop vite, j’ai été servi ! Je sens monter les crampes dès le premier kilomètre et là je me dis que ça va être dur. Je ne m’explique pas trop ces crampes car j’ai bien bu sur le vélo et au ravitaillement au tout début de la course à pied. Je pense que ma tendinite d’Achille a quand même bien amputé ma préparation depuis Janvier et que ce manque de préparation a pu jouer. Bref, grâce aux encouragements de ma famille, de mes amis et de quelques membres du TCA, je m’accroche et fait 1H03 bardé de crampes. Au final, je fais 3H02 et me classe 577ème sur 1600 et j’ai appris beaucoup sur moi-même et sur la gestion de course. Je recommande vivement ce triathlon car les paysages sont magnifiques, les bénévoles sont extraordinaires et l’eau est propre !!! Ca m’a changé du canal de l’Ourcq à Paris l’an dernier…Prochain objectif pour moi  le M d’Embrun le 15 Août avec une grosse préparation en Juillet. Merci de m’avoir lu. A bientôt à l’entraînement »

Sur le distance olympique (1500m nat/40km de vélo/10km de course à pied) :

-17e Thomas Lemaire en 2h22

-236e Arnaud Langlois en 2h44

-286e Victor Faux en 2h47

-637e Julien Cellier en 3h04

Les résultats : Cliquez ici

Infos club

Canicule : En raison de la canicule, le bureau, en accord avec notre entraîneur, a décidé d’annuler la séance course à pied de mercredi 26 juin pour les jeunes et les adultes. Merci de votre compréhension

Derniers entrainements : Nous attaquons la dernière semaine d’entraînement club avec des derniers créneaux natation ce mardi 25 juin de 19h30 à 20h30 avec Kevin pour l’école de tri et ce jeudi 27 juin de 19h30 à 20h30 avec le coach Polo pour les adultes. Plus d’entraînements course à pied au programme, rendez-vous l’année prochaine 🙂

Réinscriptions 2019-2020 : Vous avez jusqu’au 30 juin pour dire si vous souhaitez vous réinscrire au TCA l’année prochaine. Rendez-vous sur le mail envoyé par notre président. Merci de respecter les délais 🙂 En cas de soucis, nous contacter via andresytriathlon@outlook.fr

Barbecue : Le traditionnel barbecue avec nos amis de l’athlé aura lieu mercredi 3 juillet à partir de 19h au stade Diagana. Venez nombreux et apportez boissons, salades et desserts, les clubs offriront la viande

Braderie : « Bonjour à toutes et tous, La grande braderie des anciennes tenues du TCA se tiendra le mercredi 03 juillet en même temps que le traditionnel barbecue. Raison de plus pour ne pas manquer ce rendez-vous convivial !!! Opération « tout doit disparaître »  ou « déstockage massif » ou  encore « dernières opportunités de compléter vos tenues à prix imbattable ». Et puis après tout, appelez ça comme vous voudrez, pourvu que rien ne reste  En attendant, portez-vous bien et à très bientôt. » Jim.