Triathlon de Sangatte

Ce dimanche se déroulait le triathlon de Sangatte dans le Pas-de-Calais, support du sélectif jeunes pour le championnat de France de la discipline. Cinq jeunes de notre école de triathlon étaient au départ de cette épreuve très relevée. Excellente performance de Manon Annequin qui obtient son billet pour le championnat de France grâce à sa 22e place chez les minimes ! Derrière, courses honorables pour le reste des jeunes du TCA avec Elena Gillet 43e, Mathéo Desfeux 45e et Raphaël Delmur 87e chez les minimes.

Chez les cadets, Thomas Gesse se classe 38e après une course difficile durant laquelle il n’aura rien lâché. Enfin Thibault Rang s’empare lui de la 76e place.

Bravo les jeunes et les coachs 👏

Les résultats : Cliquez ici

Triathlon de Bonneville sur Iton

A Bonneville sur Iton, la famille CEDOZ ouvrait le bal de la journée en se classant 3e du triathlon relais format S. Une belle course avec Marion pour la natation, Christophe pour le vélo et Clément en course à pied pour conclure.

L’après-midi se déroulait l’épreuve M avec de nouveau des andrésiens au départ. Résultats et CR à suivre.

Les résultats : Cliquez ici

Triathlon d’Aix-en-Provence

De l’autre côté de la France Julien Perderiset réalise une belle course en concluant le half ironman d’Aix-en-Provence en 4h55. Christophe Millot quant à lui termine l’épreuve après 5h53 d’effort. Mention spéciale pour notre ancien membre Gwen Millot qui réalise une incroyable perf avec un chrono de 4h16 !

Bravo les gars 💪

Les résultats : Cliquez ici

Triathlon de Choisy au bac

Trois andrésiens étaient de leur côté engagés sur le triathlon Half de Choisy au bac. Félicitations à Nicholas Jabalé 193e sur 375 participants en 5h18, Matthieu Marchand 238e en 5h32, Carine Broux (en relais) 276e en 5h44 et Sandra Furtak 298e en 5h53.

Les résultats : Cliquez ici

Swimrun Gravity

Enfin, notre duo de choc spécialiste du Swimrun composé de Guillaume Loubiere et Michael Mazabraud prend une belle 9e place de l’épreuve Jablines-Annet. Bravo également à Dorian qui participait en solo après que son binôme ait dû déclarer forfait suite à une blessure. Bravo les gars 👍

Le CR de Mika :  »Premier de swimrun de l’année pour moi j’arrive avec un niveau de forme incertain en course à pied gêné par des soucis musculaires sur les jambes. Loubi est au top de sa forme, il me dit avant la course « aujourd’hui tu vomis ». J’ai peur plus que de l’eau à 13° 😁 On décide qu’il allait me tracter au vu des états de forme. On part prudemment juste pour les 400m d’échauffement … les mecs sérieux et surtout pour ralentir loubi … Et la suite … paf il se met en mode « phacochère », on double tout le monde. Moi j’avais a peine commencé mon échauffement que mon cardio était à la rupture.
Mes jambes répondent assez bien je me dit bon on y va 🤪. La natation se passe plutôt bien malgré l’eau glaciale on tourne bien et j’ai pas trop de souci.
A certains moments je voulais ralentir un peu en course à pied on était en 4’45 sur un terrain pas plat du tout il me dit « non ».
Et la … 😭😭 je m’accroche pour me mettre à son niveau du jour et qu’il est pas de regret. J’ai même pas pris de ravito il paraît que c’était « triché » 😁.
On finit en mode boulet de canon : 9eme binôme sur 66 et 37eme ace sur 186.

Je suis super content de la course. Pour quelqu’un qui est moyennement en forme vivement la suite.
Merci loubi pour cette course hors norme que tu m’as faite. J’espère que j’ai pas trop retardé ;).
Vivement Versailles ! »

Les résultats : Cliquez ici

Trail de Chartres

Avec un peu de retard, voici le CR de Luis Gueirrero suite à sa participation à l’Urban trail in Chartres des lumière le 27.04.19.

Le CR de Luis :  »Nous voici arrivés sur la ligne de départ pour ce Urbain Trail in Chartres des Lumière en nocturnes, une première pour moi en trail urbain, jeux de lumières sur la Cathédrale … Pour arriver jusque-là, un passage obligé du ‘’retour vers le futur 2 ‘’…. Mais professeur où êtes-vous !!!!!, la suite de nos aventures avec mon guide Rénald après les semi de Chartes …
H-9h35 … il 12h10, avec mon guide Rénald nous allons avant le trail faire une sortie tandem, pour un mois d’avril la météo ressemble comme ‘’2goutes d’eau’’ aux belles giboulés du mois de Mars, d’om le dictons ‘’il ne fait pas bon de mettre Luis dehors’’
Pour résumer notre sortie tandem au bout de 1000m une belle giboulé de grésil avec une taille idéale des petits glaçons pour faire une belle caipirinha brésilienne à base de Cachaça, sauf que là c’était dans le visage complètement congelé et du grésil entrant dans mes canaux auditifs …. L’effet ‘’kiss cool’’, et ce vent qui nous ‘’verglassifie’’ c’est monstrueusement froid, bref 20 km en 56’ de pédalage c’est pas cher payé !!!!
Quelques arrêts derrières des haies qui nous sauvent d’une belle giboulée annoncée, nous pédalons et ce temps nous forge le caractère en acier inoxydable, puis un peu de répit pendant une vingtaine de km le vent nous est favorable et là c’est le 52 dents à l’avant et c’est parti mon kiki en mode fusée a près de 53 km/h en vitesse de pointe maximale et nous maintenons les 40 km/h mais c’est de courte durée la route tourne et vent de face est de retour pour finir à une moyenne de 25.10 km/h et 84 km en 3h20.
H-5h45, Il est 16h nous prenons notre déjeuné pasta parti avant la compétition de ce soir à 21h45, les quadri ont morflé
Maintenant nous sommes assis sur le canapé et là les après-midi paupières lourdes comme des bouteilles de butane se referment pour une petite sieste !!!! oh putain ce soir les quadri ça va être du béton armé pour courir le trail !!!!
H-3h15 Séverine la petite amie de Rénald court sur le 4 km départ pour 20h, il est 18h30 nous nous préparons et partons pour aller chercher sur place les dossards, nous sommes interviewés par le speaker officiel de la course Mehdi, pour recueillir nos impressions, pour info Mehdi a été notre vélo suiveur sur l’ultra-marathon de Millau en septembre 2015 …
H-1h45 Séverine prend le départ du 4000m, c’est sa 1ère course en cap avec un beau chrono de 29’20’’ de mémoire, et nous en profitons pour reconnaitre la fin du parcours en guise d’échauffement puis nous nous dirigeons dans la voiture pour une attente au chaud avant le départ, et une belle giboulée de grêle nous tombe sur la figure, euh non vraiment sur la gueule, il était moins une la voiture n’était pas très loin.
H-0h30 il est 21h15, avec Rénald nous allons rejoindre le départ au sas 5 pour partir en dernier et ne pas subir le déchainement des cadors.
Heur H, mauvaise nouvelle, le départ est neutralisé jusqu’à nouvelle ordre, car suite à la grêle il n’y a plus d’électricité dans l’organisation, ça a tout fait péter, donc pas de chrono, il fait froid dans cette attente avec le vent, pas pus de 7 ou 8 degrés, un abris bus nous sert d’abris bus de fortune.
A y est le courant est revenu le depart de chaque sas est donné il est 22h passé, et c’est à notre tour les sas 4 et 5 départ en même temps j’allume ma lampre frontale, oui c’est pas parce que je suis aveugle que j’ai pas le droit à la lumière quand même !!!!!
H+26 minutes, et nous partons dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure Luis s’est cogné …. Non pas du tout mon guide Rénald est là pour veiller au grain et des dangers.
Nous quittons un grand boulevard pour rejoindre une rue plus petite et étroite, cela fait effet entonnoir et un bouchon se créer, pour passer impossible de doubler et les pavés sont sous nos pieds, la route est mouillée et glissante, Rénald dès que possible me fait doubler pour aller devant et garder notre rythme de course, mon corps se réchauffe et les douleurs musculaires liées au tandem disparaissent.
Les 5 premiers km sont assez cool, de belle montés avec des % assez prononcés, 15% sur certaines d’entre elles et une rigole au milieu de la chaussée histoire de me faire patiner le pas de course le tout sur du pavé, qui sont aussi à redescendre, je reste vigilant pour ne pas glisser, l’expéreince d’avoir fait 3 fois Paris-Roubaix en vélo même si là ce sont des pavés de ville ils restent casses-gueules surtout en descente si nous nous laissons porter par la vitesse.
Nous arrivons au 5e km RAS, tout va bien , car maintenant il reste le plus dur est à faire : marches escaliers et les tertres … tient ça tombe bien nous sommes au parc de l’évêché derrière la cathédrale, une 1ere série de marches à descendre dans le noir, nous les passons sans encombre, ensuite des lacets comme à l’Alpes d’huez 4 passés en descente sur du sable et de l’herbe sur les côtés et nous en remontons 3 puis un coup de marche et des gros graviers sous un porche qui me font perdre mon allure et mon accroche car je m’enfonce, bon ça c’est la faute au nutella j’ai perdu des kg depuis Janvier, 4 kg je crois, c’est ma marnière du faire du go fast et pas du slim fast !!!!
Entre le 6 et le 9 km, nous enchaînons des rues montantes et descendante entrecoupés de tertres à monter, les concurrents que je double sur le bitume et pavé me rattrapent et me doublent sur les tertres et les escaliers, tous ça pour ça, je suis vert, et dans l’avant dernier tertres les cuisses au niveau des quadri me font mal, il y a eu du tandem ce matin professeur !!!!!
Nous passons dans des coursives de la caserne des pompiers de je crois, des que je suis sur du bitume ou pavé montant ou descendant j’accélère mon allure pour redoubler quelques concurrents.
Nous sommes sur le dernier km, encore une belle montée et une belle descente, Rénald m’encourage pour ne rien lâché, je tiens bon et je finis en sprint sur les 300 derniers mètres.
Au final pas de pluie ou de grêle pendant la course , et pour moi un encourageant chrono pour moi de 1h11’20’’ après l’effort de ce matin.
C’est bon mou mon M du 12.05 et pour les championnats du monde du club pour le L, un bon entrainement qui forge le caractère psychique en vu de mon XXL de Saint-Malo du 23.06.19  »

Bravo à tous !