Nous vous présentons ce mois-ci Thomas, membre du club depuis 3 ans. Ancien nageur, il a vite montré des performances très encourageantes dans le triple effort. Vainqueur en 2018 de notre championnat du monde du TCA distance M, il poursuit son investissement dans ce sport afin de continuer à progresser.

1) Bonjour Thomas, peux-tu te présenter ?
J’ai 27 ans. J’ai finis mes études en septembre 2017 et je suis aujourd’hui acheteur chez COLLINS AEROSPACE à Saint Ouen l’Aumône. Je suis originaire de Rouen et arrivé en région parisienne en 2015 lorsque j’ai débuté mon master.
Je partage ma vie avec Emilie Deslandes, une adhérente d’Andrésy Athlétisme que j’ai rencontré lors d’une beuverie étudiante en licence ! On a bien profité de nos années étudiantes, prient une année sabbatique pour vivre en Australie pendant un an, voyagé pendant 3 mois en Asie ! Ça fait maintenant 8 ans qu’on est ensemble, Pacsé depuis 1 an, et propriétaire d’un appartement à Maisons Laffitte depuis le 21 février 2019 !! Prochaine étape le mariage, probablement pour nos 30 ans et certainement dans la foulée un ou deux enfants… mais là je ne suis pas du tout prêt.


2) Tu as d’abord pratiqué la natation et l‘escrime, peux-tu nous parler de ta pratique dans ces sports ?
J’ai commencé par l’escrime à mes 6 ans et j’en ai fait jusqu’à 17 ans. En terme de niveau, c’est en benjamin que j’ai vraiment commencé à faire de belles compétitions en finissant 2ème du circuit régional normand pendant deux années consécutives, en minime les compétitions étaient de plus en plus corsées mais je m’en sortais bien et on avait un bon groupe… puis à l’entrée au lycée j’ai perdu la motivation, beaucoup de mes coéquipiers ont aussi arrêté, mes parents ne m’ont pas poussé à continuer et j’ai progressivement arrêté.
Puis en 2008, après la 1ère, je suis parti pendant un an aux Etats-Unis en tant qu’étudiant d’échange au sein d’une famille d’accueil dans le Michigan. Les cours se terminant à 14h l’après-midi était dédié au sport ! A cette époque j’étais un peu gringalet, je n’étais pas intéressé par les sports d’équipes comme le football américain et la natation me paraissait pas mal pour se sculpter  Par contre, ça ne rigolait pas, 19h par semaines, 3h par jour du lundi au vendredi et 4h le samedi matin. Puis pendant les vacances carrément 24h de natation : 4h tous les matins ! Autant dire que j’ai progressé assez vite. Je me suis spécialisé dans le 100 yards brasse et le 100 yards crawl.
En rentrant en France, j’en avais un peu marre de faire des longueurs et des longueurs. Donc j’ai enchainé sur le Waterpolo en intégrant l’équipe de Rouen qui jouait en National 3, c’était sympa, mais il n’y avait pas suffisamment de créneaux d’entrainements, avec deux entrainements Polo et un entrainement de natation.


3) Une anecdote sur cette période ?
J’ai réalisé en rentrant en France que la distance entre 25 yard est 25 mètres n’était pas tout à fait la même 😀


4) Ensuite tu es passé au triathlon. Comment as-tu découvert ce sport et le TCA ?
Le triathlon a commencé à m’intéresser en Australie, un peu par hasard. Je n’avais pas pris l’initiative de m’inscrire dans un club de waterpolo, je ne faisais alors que de la musculation et nager en solo. J’avais la salle de sport et la piscine au sous-sol de l’immeuble. Puis j’ai commencé à courir et faire du vélo en salle. En rentrant en France, j’avais pris goût à la course à pieds et souhaitait faire un marathon. En Mai 2015 je fais mon premier marathon, un échec car mal préparé, je finis en 4h17 alors que j’imaginais faire 3h30. Lorsque nous avons eu l’opportunité de venir en région parisienne, j’ai voulu à nouveau m’inscrire dans un club, mais cette fois de triathlon. Nous étions à Conflans et un peu au hasard des recherches, j’ai vu que le club le plus proche était Andrésy ! Un lundi soir je suis venu comme une fleur et voilà je faisais partie du TCA et je débutais le triathlon.


5) Comment se sont passés tes débuts dans cette discipline ?
Au début, je pensais tout de suite longue distance, comme beaucoup de débutants. Dès le début de la saison je me suis inscrit au triathlon 70.3 d’Aix-En-Provence. C’était l’objectif principal de ma première année de triathlon. Puis j’ai été poussé par Manu et Igor à m’inscrire au Ventouxman… Les deux premiers triathlons étaient un échec, pas que à cause de la préparation médiocre… Aix-En-Provence, natation annulée, puis Ventouxman, annulation totale le matin du départ ! Le plus dur : les premiers entrainements vélos… J’ai enchainé les hypoglycémies, Meulan Paradize me semblait insurmontable, je n’arrivais pas à rester dans les roues à 28kmh… Gros choc par rapport au vélo en salle de sport !


6) Quels sont tes meilleurs souvenirs dans le sport ?
L’arrivée du M de Deauville en 2018, je finis 27ème sur 1600 inscrit et 1200 finishers. Sortie 80ème de la natation, 17ème temps vélo en me tirant la bourre avec Manu, 55ème temps en CàP en 40 minutes sur le 10km. Des bonnes sensations de A à Z, la course parfaite. Avec en plus un bon public !


7) Les moins bons ?
Ventouxman annulé… mais bon du coup je n’ai pas vécu la course.
Le Ch’triman L en 2016 : je n’avais pas le niveau en vélo donc je fais un vélo à moins de 30kmh de moyenne et je fais une CàP médiocre… J’ai clairement payé le manque de régularité à l’entrainement.


8) Quels sont tes forces et points d’améliorations dans le triathlon ?
Ma force est qu’en natation sans forcer je suis à l’avant. Je pense que ma faiblesse reste certainement le vélo, surtout quand il s’agit de grimper.


9) Comment t’entraines-tu ? (une semaine type par exemple)
Lundi : CàP en endurance 10 à 11km. Natation le soir à Conflans avec en général un des nombreux entrainements proposé sur le forum.
Mardi : Aller/retour au bureau en vélo + CàP en endurance 10 à 11km le midi.
Mercredi : Piscine le matin avant le travail à Conflans ou le midi à Pontoise. CàP sur piste pour de la VMA le soir.
Jeudi : CàP le midi en endurance 10 à 11km. Natation avec le club de Conflans le soir.
Vendredi : Aller/retour au bureau en vélo + natation ou CàP le midi avec un peu de seuil.
Samedi : vélo le matin soit des côtes, soit du fractionné + CàP l’après-midi longue distance 15 à 20km.
Dimanche : sortie vélo du dimanche, la classique sortie un peu longue et tranquille 80% du temps.
Le tout représentant entre 10 et 15h par semaine.


10) Est ce que ta vie professionnelle te permet de t’entraîner comme tu le souhaites ?
Le matin j’ai possibilité de venir en vélo puisqu’il y a des douches. Je gère mes horaires comme je le sens dans la limite du raisonnable et du moment que je remplis mes objectifs. Je m’accorde souvent 1h15 le midi pour pouvoir faire un entrainement et me doucher, puis je mange à mon bureau. Je n’ai pas encore d’impératif après le travail donc en général j’ai toujours la soirée consacrée à un entrainement.


11) Comment s’est déroulée ta saison 2018 ?
Ma saison 2018 correspondait à la première saison avec un entrainement régulier car plus à bosser pour le master ou écrire de mémoire. J’ai vu mes performances s’amélioré en CàP PB sur 10km en 38 :09 puis en 37 :29. En UFOLEP, première saison en ayant était de plus en plus à l’aise au fur et à mesure des courses. En triathlon, la découverte de la distance M et des améliorations constantes jusqu’à ma 27ème place à Deauville et 17ème à Guéret.


12) Tu es devenu en juillet dernier champion du monde du TCA, distance M. Ça t’inspire quoi et viendras-tu défendre ton titre cette saison ?
C’était la deuxième fois consécutive (3ème si on compte le XS la veille) que je finissais devant Manu et Julien sur cette distance. En réalité je ne les ai pas vu de la course à part au départ en natation ^^’. Ça me donne confiance mais je réalise que j’ai encore matière à m’améliorer. Je n’ai pas le talent pour gagner des courses mais je sens que j’ai encore une marge de progression qui pourrait peut-être me permettre quand je passerai sur L de chopper une qualification sur le World Championship d’IRONMAN 70.3.
Je ne pourrais pas venir défendre mon titre cette année puisque la date est beaucoup plus tôt cette année et que je serai en vacances au Canada ! Peut-être j’aurais l’opportunité d’essayer de reprendre le titre en 2020, mais je crois que le niveau sera plus relevé 😀


13) D’ailleurs quels seront tes objectifs pour la saison 2019 ?
TOP 20 à Deauville
Faire sub 2h15 sur un M.
10km en <37 minutes.
Finir devant Philippe et Thierry au Swim Run de Saint Lunaire.
Finir devant Manu sur le triathlon de la Madeleine (ça va être très compliqué)


14) Tu te vois comment dans 10 ans ?
Avec deux enfants dont un qui sera en première année de natation ou de triathlon.
En préparation pour ma première qualification pour Hawaï, champion du monde du club sur M et L 😀
Mais aussi peut-être expatrié du club car je souhaite faire une partie de ma carrière à l’étranger si possible.


15) Tu veux ajouter quelque chose ?
Merci pour cette interview. Merci aux entraineurs du club et d’AA. Merci à Philippe, big boss des étangs de Cergy et mon coach de natation sur cette saison (et vélociste au black). A Guillaume Grimal pour les entrainements de vélo du samedi matin départ 7h30 !


Interview futile :
-Ta devise : PPP : Performance, Performance, Performance, même si je suis loin de l’être ! J’aime bien visé haut.
Ou aussi, pendant l’effort, et celle-ci vient de mon maître, Philippe Chevalier, « tu démarres vite, tu accélères au milieu et tu finis à bloc. »
-Ta couleur favorite : Pourpre
-Ton entrainement favori : Séance de course à pieds sur piste avec un groupe de VMA légèrement supérieur au mien !
-L’entrainement que tu détestes : Les sorties vélos trop souple à moins de 25kmh de moyenne dans le Vexin… Non je déconne 😉 ! Les séances de natation focus éducatifs, le manque de vitesse est frustrant. Mais bon, c’est quand même crucial pour améliorer la technique de nage !
-Ta compétition favorite : Triathlon format M avec une CàP sur bitume et sans d+.
-Ton sportif favori : Vincent Luis
-Ton triathlète favori : Vincent Luis
-Ton film préféré : Last Action Hero, avec Schwarzi ! Mauvais film mais j’aime bien les dialogues débile. A égalité, Les visiteurs, le premier opus était juste à mourir de rire. Un film qu’on ne se lasse jamais de revoir.
-Ton CD favori: Life after Death, NOTORIOUS BIG
-Ton livre préféré : Pas de favoris, mais auteur favoris, Maxime Chattam.
-Ton plat favori : Pizza : simple, pas cher, rarement mauvaise !
-Ton sport favori (autre que triathlon !) : Natation / Natation en eau libre

Le mot de Manu :  » Alalala, elle est finie l époque de Thomas et ses hypothermies, Thomas et ses transitions à se recoiffer. Tout cela est démodé, place au nouveauThomas avec ses entraînements souple en velo a 29/30km/h, et qui ne vise pas plus haut qu’une 30eme place sur les triathlons. Un triathlete est né et va faire mal dans les années à venir »