Nous vous présentons aujour…Avons-nous réellement besoin de vous présenter Sandrine Guerbois ? Membre du club depuis 20ans, actuellement la seule féminine au bureau et triathlète chevronnée qui culmine de belles performances avec récemment un titre de championne de France par équipe et une 3e place lors de son premier ironman. L’année 2019 s’annonce avec un beau programme à la clé, et elle pourra compter sur son mental d’acier pour atteindre ses objectifs.

1) Bonjour Sandrine, peux-tu te présenter ?

J’ai 46 ans, je suis mariée et j’ai deux filles, inscrites également au TCA, Marine 17 ans et Manon 14 ans. Je suis enseignante et surtout bretonne !

2) Comment as-tu découvert le triathlon et le TCA ?
J’ai découvert le triathlon grâce à Laurent. J’ai toujours fait du sport, je faisais surtout de la course à pied, de l’équitation et du ski alpin en compétition (j’ai habité pendant 18 ans à 1h des stations de ski autrichiennes).

3) Comment se sont passés tes débuts dans cette discipline ?
A pied, j’ai découvert des muscles que je ne connaissais lors de mes premiers enchaînements après les sorties vélo.
En vélo, après une chute dans St Germain en Laye à cause de ces maudites pédales automatiques (devant des élèves qui passaient par là… tout le lycée était au courant), il a fallu en « bouffer » des kilomètres avant de ressentir les premières bonnes sensations, il n’y a pas de secret.
En natation, comment dire, j’ai cru que je n’arriverais pas au bout de mon premier 25m en crawl. Ça n’était pas gagné, mais à force de persévérance j’ai progressé.
Tout ça pour sortir dernière de l’eau lors de mon premier triathlon à Fains (pratique pour trouver ton vélo dans le parc !) et faire une grande partie du vélo juste devant la moto balai qui n’arrêtait pas de me demander si je ne voulais pas abandonner.

4) Quels sont tes forces et points d’améliorations dans ce sport ?
Je pense que mes points forts sont mon mental (je suis bretonne…), mon bloc vélo/course à pied et la gestion de l’alimentation.
Mes points d’amélioration sont la natation (surtout les départs en masse) et les entraînements vélo l’hiver (je déteste le froid et la pluie, bien que bretonne !).

5) Comment t’entraines-tu ? (une semaine type par exemple)
Le lundi j’essaye de nager, le mardi je nage, le mercredi je roule (dans mon garage l’hiver, dans le Vexin aux beaux jours) et je cours le soir avec le club, le jeudi je nage parfois, le vendredi c’est repos (ouf !). Samedi c’est course à pied avec le club et le dimanche je roule avec le club avec enchaînement course à pied au printemps, pour préparer les premiers triathlons.

6) Est ce que ta vie professionnelle te permet de t’entraîner comme tu le souhaites ?
En tant qu’enseignante j’ai la chance de pouvoir organiser mon temps de travail à la maison comme je le souhaite et cela me permet de caler des entraînements. Ce qui est plus difficile c’est d’arriver à concilier ma vie de maman, d’enseignante, de femme et de sportive. Les journées ne font que 24h.


7) En 2017 tu as été sacrée, en compagnie de Carole Foulon et Coralie Drouin, championne de France triathlon longue distance par équipe. J’imagine que ce fut un beau moment ? Peux-tu nous parler de ta course sur cette épreuve ?

Ce fut une énorme surprise car nous ne savions même pas qu’il y avait un classement par équipe. Appelées pour le podium nous y allions pour la 3ème marche…. en fait c’était pour le titre. Une Marseillaise ça n’a pas de prix, un moment magique avec tout le club au pied du podium. Satisfaite de ma course : sortie de l’eau aux côtés de Coralie je savais que je devais la laisser partir en vélo. Parcours vélo assez exigeant malgré tout avec beaucoup de gars du club qui m’ont doublée (les filles partaient avant les garçons). Pour terminer, une CAP en grande partie avec Jaja le « métronome », ce qui m’a permis de rester dans le rythme et de ne rien lâcher.
A l’arrivée un beau chrono, mais la cerise sur le gateau fut bien évidemment notre titre par équipe, avec les copines.

8/ Plus récemment tu as de nouveau mis la barre haute en terminant 3e féminine sur l’ironman de Tours 2018. Comment as-tu vécu ce triathlon ?
Je voulais faire un ironman depuis longtemps. Ma première expérience sur le long (le Triathlon C de Nice en 2000) fut un échec, j’ai failli me noyer dans la Méditérranée et j’ai donc abandonné dès le début du vélo, l’eau de mer dans mes poumons m’empêchant de respirer correctement. Après, les années ont passé… et 18 ans après, j’ai profité de l’engouement des petites nouvelles au club (Flo et Delph) pour m’inscrire à Tours avec elles. Un triathlon où tout s’est déroulé comme sur des roulettes. Une natation avec de bonnes sensations malgré le courant (temps plus long que prévu… mais c’était le cas pour tout le monde), un vélo sous des trombes d’eau mais sans jamais vraiment souffrir et pour finir un marathon avec des jambes un peu dures mais je m’attendais à souffrir tellement plus. Une arrivée avec Laurent, sous les applaudissements de mes parents et un temps de 12h09 qui me hisse sur la 3ème marche du podium scratch féminin… une énorme coupe, un premier chèque, que du bonheur. A renouveler très vite.

9) Tu es de nouveau membre du bureau pour cette année. Quand et pourquoi avoir rejoint celui-ci ?
Je suis membre du bureau depuis 2017. Je pense qu’il est important de donner un peu de son temps dans une association. Je suis la seule femme encore au bureau et il est important que nous y soyons représentées.

10) Quelles sont tes missions et les sujets qui te tiennent à cœur au sein du bureau ?
Je comptais une nouvelle fois m’impliquer dans l’organisation de l’aquathlon … ce sera pour l’année prochaine. J’essaye d’apporter un regard féminin sur les décisions prises au sein du bureau.

11) La famille Guerbois a longuement participé à l’histoire du TCA. Depuis combien de temps êtes-vous impliqués dans le club ?
Laurent est membre du TCA depuis 1992 et moi depuis 1999.

12) Partager ce sport en famille, j’imagine que c’est super non ?
Cela nous permet de faire l’économie de l’incompréhension du conjoint qui ne comprendrait pas comment on peut passer autant de temps à s’entraîner. Partager la même passion simplifie grandement le quotidien d’autant que nos filles grandissent et sont de plus en plus autonomes.

13) Tes objectifs pour la saison 2019 ?
La qualification pour la coupe de France en duathlon par équipe à Sénart, la qualification pour la coupe de France de triathlon par équipe, le L de Vendôme (je ne raterais pour rien au monde les championnats du monde du club), le triathlon par équipe de Vernon (sous un beau soleil cette fois…) et un ou deux Swimrun (celui de St Lunaire entre autres, juste magnifique et c’est chez moi !).

14) Tu te vois comment dans 10 ans ?
J’espère pouvoir continuer à pratiquer ce sport au sein du TCA. J’aimerais un jour pouvoir passer la ligne d’arrivée d’un triathlon avec mes filles et mon mari.

15) Tu veux ajouter quelque chose ?
Je voudrais remercier tout particulièrement Nico Desfeux qui fournit un travail incroyable auprès de nos jeunes pousses et sans qui il n’y aurait pas d’école de triathlon (j’associe tous ceux qui encadrent avec lui les entraînements des jeunes, ils se reconnaîtront).
Et bien sûr un grand merci à toi Kévin pour ton implication dans le club et surtout dans la communication du TCA.

Interview futile :
-Ta devise : « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » Nelson Mandela
-Ta couleur favorite : bleu
-Ton entrainement favori : J’en ai beaucoup. Les longues sorties vélo avec les copains et copines du club, presque tous les entraînements CAP et la natation à la base de loisir le matin au lever du soleil ou le soir au coucher du soleil
-L’entrainement que tu détestes : vélo en plein hiver avec les orteils et les mains congelés
-Ta compétition favorite : Difficile de faire un choix mais j’aime beaucoup les triathlons par équipe et bien sûr l’ironman de Tours qui restera un super souvenir.
-Ton sportif favori : Martin Fourcade
-Ton triathlète favori : Vincent Luis
-Ton film préféré : «N’oublie jamais » de Nick Cassavetes
-Ton CD favori : U2 « The Joshua Tree »
-Ton livre préféré : « Si c’est un homme » de Primo Levi
-Ton plat favori : le homard grillé préparé par mon papa
-Ton sport favori (autre que triathlon !) : ski de fond (skating) et j’aimerais essayer le biathlon !

Merci Sandrine 😊