Interview : Johanna Visentin

Nous vous proposons aujourd’hui le portrait de Johanna, membre du TCA depuis 3ans. En seulement deux semaine la Sapeur-Pompier à réussi de belles performances en terminant 4e du triathlon d’Enghien et 1ere sur le tri par équipe de Longueuil.
 
1) Bonjour Johanna, peux-tu te présenter ?
Je suis Johanna Visentin, j’ai 26 ans, en couple. Je suis Sapeur-Pompier Professionnel au Centre de Secours de Chanteloup les Vignes et Sapeur-Pompier Volontaire au Centre de Secours Principal de Poissy.
 
2) Que représente pour toi le sport en général ?
Le sport tient réellement une grande place dans ma vie et dans mon quotidien. Je ne peux pas passer plus d’une journée sans faire de sport sinon je ne me sens pas bien ! J’ai commencé le sport à l’âge de 6ans et aujourd’hui je ne pourrais pas m’en passer. Je suis consciente que c’est devenu une drogue pour moi je suis complètement accro. Le sport au-delà de nous apporter des bienfaits sur la santé, donne des valeurs, une certaine discipline et le respect des règles et des autres.
 
3) Comment as-tu découvert le TCA et comment se sont passés tes débuts ?
J’ai découvert le TCA par un collègue de travail (Enrique Capron) ancien licencié du club, lors d’une discussion. Je lui avais fait part de mon envie de trouver un sport qui nécessite pas de changement de direction car je m’étais blessé aux deux genoux (rupture des ligaments croisés). Il m’a parlé du triathlon et notamment du TCA ainsi que sa devise qui est Progrès Plaisir et Performance. Partageant cette devise pour le sport je me suis donc lancée en m’inscrivant au club il y a maintenant 3 ans. Pour être honnête j’étais contente à l’idée d’aller nager et courir mais la partie vélo ne me disait encore rien, d’ailleurs j’ai attendu le mois de Mars avant de m’acheter un vélo et de m’y mettre car je voulais aller au stage de Grimaud qui avait lieu en Avril… Mes débuts ont été difficile par rapport à mes genoux qui me faisaient souffrir je ne me suis donc jamais trop impliquée, j’étais très peu présente aux entrainements. Malgré le fait que je sois un fantôme je dois dire que l’accueil au sein du club à été au top.
 
4)Quels sont tes forces et points d’améliorations en triathlon ?
Ma force à ce jour en triathlon est la course à pied, j’ai bien progressé cette année, d’ailleurs je tiens à remercier Pascal pour ses séances. Maintenant les points d’amélioration sont nombreux, je vais travailler sur les transitions car il y a du boulot et puis il va falloir que je progresse en natation et vélo pour cela il n’y a pas de secret il faut aller rouler et faire au moins 3 séances de natation par semaine.
 
5) C’est quoi ta semaine type d’entrainement ?
Je n’ai pas de semaine type malheureusement car je travaille pas les mêmes jours d’une semaine à l’autre. Néanmoins je trouve toujours le temps pour faire 3 séances de course à pied par semaine. Avec le beau temps maintenant je vais essayer d’aller rouler 1 à 2 fois par semaine. Et la natation, je fais en fonction de mes jours de repos et des créneaux du club sinon j’essaie d’aller nager de mon côté sans faire de séance spécifique. En plus de mes entrainements tri je fais pas mal de renforcements musculaires même si j’ai nettement diminué ces charges d’entrainement, ce qui m’a permis de perdre en volume musculaire et donc de m’affiner ce qui m’a beaucoup aidé pour le triathlon d’ailleurs.
 
6)Tu viens de réaliser une très belle course sur le M d’Enghien (4e féminine en 2h33), pensais-tu être à ce niveau de forme ?
Je me suis surprise moi-même quant à ma course, je n’ai pas une très grande expérience dans le triathlon et c’était en plus mon premier M. N’ayant pas de recul et de repère sur ce format je me suis lancé sans trop de pression. Les conditions étaient au RDV, nous avons eu une belle journée ensoleillée une eau certes très sale mais à une bonne température, un bon parcours vélo avec trois belles côtes et une CAP relativement agréable. Je ne pensais pas être aussi bien physiquement car depuis le mois d’avril j’ai une douleur au pied gauche qui ne passe pas et qui m’a contrainte de courir plus qu’une fois par semaine sans faire d’accélérations. La douleur s’est réveillée à partir du 6 -ème kilomètre de la CAP j’ai donc serré les dents et diminué mon allure, c’est dommage j’ai perdu des secondes voir 1minute.
 
7) Est-ce que cette épreuve était un objectif ?
Cette épreuve n’était pas spécialement un objectif, je ne voulais surtout pas aggraver ma blessure au pied avant tout. Je suis très contente d’avoir fait un tel résultat, je ne m’y attendais pas, mais c’est très encourageant et d’autant plus motivant pour l’entrainement. J’ai adoré et pris tellement de plaisir sur ce triathlon que j’en garderai un beau souvenir. Enghien était une découverte qui me donnera cependant des objectifs pour l’avenir 😉
 
8) Comment s’est déroulé ta course ?
Ma course s’est très bien déroulée je fais une assez bonne nat pour mon petit niveau je sors en 26 min pour les 1500m et 6 -ème féminine je suis vraiment bien physiquement, ensuite vient la transition qui n’est pas mon point fort, je mets plus de deux minutes avant de partir à vélo. La partie vélo était loin d’être facile mais j’ai adoré il y avait 3 boucles à faire avec sa belle côte pour monter dans la forêt, je dépose le vélo avec une moyenne de 31km/h sur les 41km, je suis encore fraîche et je pars 5eme féminine du parc à vélo pour entamer la course à pied. Je commence un peu fort la course à pied, je fais mon 1er kilomètre en 4’05 quand je vois ça je me dis que je pourrais pas tenir cette allure pour les 9 derniers kilomètres du coup j’adapte mon allure je me sens toujours aussi bien mais au 6 -ème kilo vient ma douleur au pied, je me dis qu’il ne fallait pas que j’arrête là, j’avais fait le travail, j’avais récupéré une place ! Courir avec la douleur m’a gêné j’ai dû ralentir un petit peu mais j’ai mis le cerveau sur off et donc je termine ma course en 45min pour les 10 kms avec le sourire et une énorme satisfaction !
 
9)Tu es pompier pro, en quoi consiste tes missions et quelles sont tes spécialités ?
Je suis sapeur-pompier professionnel au grade de sergent. Les missions sont multiples nous sommes là pour porter secours, assistance à la population, nous intervenons pour les victimes blessées, prisent de malaise, des accidents de la voie publique, accident de la route, mais également pour des incendies et enfin des opérations diverses… Avec mon grade et mes permis je peux aussi bien conduire les Fourgons d’incendie qu’être chef d’équipe incendie et aussi chef d’agrès d’une ambulance. Je n’ai pas de véritable spécialité, je m’oriente sur de la formation et le sport, je viens tout juste d’intégrer la filière sport, j’anime donc des séances d’activités physiques à la caserne pour les collègues ou encore pour des stagiaires.
 
10) Pas trop dur de concilier vie pro et sportive ?
Ce n’est pas toujours facile de m’entrainer comme je le voudrais car parfois je suis fatiguée après une garde où j’ai bougé toute la nuit (je travaille 24h et ensuite j’ai deux jours de repos sur lesquels je prends en plus des gardes volontaires de 12h). Cette fatigue accumulée, et ces nuits agitées ne sont pas propices à de bonnes récupérations qui sont pourtant essentielles à la progression dans tous sports. Mais l’avantage dans notre métier, est de pouvoir faire jusqu’à deux séances de sport dans la journée alors j’en profite pour peaufiner mon entrainement quand les interventions m’en laissent la possibilité.
 
11) Quels sont tes objectifs sportifs pour cette saison 2017 ?
Mes objectifs pour 2017 sont maintenant tournés sur Dijon et la coupe de France des clubs. Dijon ne sera peut-être pas une partie de plaisir pour moi car j’aime pas le long mais je veux pas subir mon L comme l’année dernière à Gravelines. Du coup je compte faire un peu plus de kilomètres à vélo car je fais que des sorties d’environ 45kms actuellement.
 
12) Tu veux ajouter quelque chose ?
Oui je vais profiter de cette dernière question pour effectuer quelques remerciements :
-Merci à tous ceux qui m’ont encouragé et soutenu à mes différentes courses, ainsi qu’à ceux qui me félicitent par message ou sur les réseaux sociaux.
-Merci aussi aux différents coachs qui me permettent d’atteindre mon niveau actuel.
-Merci à la famille Paqui de m’avoir permis de partager une course avec eux. C’est vraiment un honneur de courir avec des personnes d’un tel niveau, et de pouvoir bénéficier de leurs expériences et bons conseils.
-Merci à tous mes partenaires d’entraînement qui apportent à ce club ce côté convivial et familial et donnent plaisir à s’entrainer.
-Une pensée aussi à Willy, reviens nous vite !!!!
 
-Ton sportif favori : Etant fan de foot et du PSG je dirais Marco Verratti
-Ton triathlète favori : Vincent Luis
-Ton film préféré : Les Petits Mouchoirs
-Ton CD favori : Pas de CD favori mais j’aime le son latino
-Ton livre préféré : j’en ai plusieurs mais peut être Ne lâche pas ma main de Michel Bussi que j’aime beaucoup
-Ton plat favori : La Croziflette!!!
-Ton sport favori (autre que triathlon !) : Le Crossfit
 
La question d’actualité : Pour ou contre les JO 2024 ?
POUR bien évidemment !
 
Merci Johanna 🙂
http://www.andresytriathlon.fr/les-minis-interviews/