Interview : Alain BEUCHERIE

Nous vous proposons aujourdhui une petite interview de notre président, qui nous partage son expérience au sein du TCA. À la fois créateur, unique président et membre du triath’club, il nous a annoncé récemment son souhait de laisser sa place lors de la future AG le 11 janvier prochain.

Cette décision a évidemment ému beaucoup de monde car disons le, Alain est un peu le papa de tous les membres de ce club qui nous rassemble aujourd’hui!

-Bon on ne va pas y aller par 4 chemins, ça te fait quoi de passer la main 😉 ?

C’est un sentiment très partagé. C’est une décision que j’ai beaucoup réfléchie donc que ne regrette pas, mais c’est aussi très dur de lâcher le club que j’ai créé et vu grandir depuis 1990. Un peu comme lorsque les enfants quittent la maison , tu es à la fois content ( pour eux) et triste de les voir s’éloigner.

-Peux-tu nous rappeler (pour ceux qui n’ont pas lu ton interview en 2013) comment et pourquoi as-tu créé le TCA ?

J’avais créé la section UNSS au collège en sept 1988 .Celà a tout de suite marché et en 89/90 certains élèves déjà « accros » sont venus me voir : Monsieur (à l’époque , ils m’appelaient Monsieur) ; comment fait-on l’an prochain pour continuer alors que l’on est en 3° ? Je ne connaissais rien aux associations de loi 1901, mais j’ai dit, on va créer un club et avec Mme Tougard et Mme Berr (2 mamans ) on a fait le premier bureau et déposé les statuts. C’était parti !!! c’était en Mai 1990 (un temps que les moins de 20 ans……)

– Quels sont les moments qui t’ont le plus marqué durant toutes ces années?

Là ça va être dur, il me faudrait une bonne quinzaine de pages. En plus je risque d’oublier plein de noms…. La première période très marquante était forcément avec les jeunes à l’origine du TCA (Julien, Arnaud, Patrick, Stéphane, Lucie, Stéphanie, Barbara…. ) Ils ont tous 40 ans au moins et j’ai encore des contacts avec la plupart (parfois même invité au mariage….). Déjà des premières organisations d’épreuves avec le championnat des Yvelines en 92 et un mini triathlon à la fête du sport en 93 ( 130 enfants avec brevet ).

Deuxième période avec le développement et l’arrivée des adultes. Tout l’immeuble du 15 sente de la Muande était adhérent au TCA. Changement de bureau avec Jean Marc et Catherine plus Jean-François, Colette, Dominique, Julien, ( tous dans le même escalier que nous ) on arrive à une quarantaine d’adhérents. En même temps la 2° génération de jeunes impose beaucoup d’énergie ( Steve, Marilyn, Cédric, Julien Nils, Mélanie …) Un groupe exceptionnel avec des anecdotes toutes les semaines . Des fous rires et des coups de gueule à chaque déplacement ou entraînement. Des résultats à la hauteur de leur énergie 3 fois 2° par équipe au championnats de France et un titre individuel pour Marilyn à Montbéliard (Laurent était déjà là avec Manu P). Autres organisations avec le tri vert dès 1994 (départ Vtt avec les décalages de la natation pour avoir le temps de se couvrir en Février…)

Troisième période avec de plus en plus de monde, on arrive à 80 / 90 et l’idée folle de passer les 100 . Les 3 Régis, Romain, Didier, Françoise, Thierry, Florent (qui ouvre même un magasin de tri à Conflans), Eric, Christophe …On s’organise pour faire face à l’affluence, mais je suis toujours seul pour entraîner les 3 sports. On décide néanmoins avec Elodie, Hélène et Sandrine de créer une école de tri pour accueillir les jeunes avant le collège. L’enthousiasme de mes drôles de dames assure le recrutement des jeunes générations.

Quatrième période avec l’arrivée de Cédric B. qui partage les mêmes valeurs que moi et vient entraîner bénévolement la natation. Ses compétences (BE2) et son entrain nous amène à organiser le tri du mois de Juillet. Un comité d’organisation d’une vingtaine de personnes et des réunions pizzas/bières au 84, à n’en plus finir. Quel bonheur. Sandrine D et Olivier ont également pris de plus en plus de responsabilités et m’ont fortement épaulé de longues années. Hugues a pris le relais aussi. On a largement dépassé les 100 maintenant. Notre équipe 1 fait des prouesses en coupe de France et peine à monter en D2 .Pourtant avec les Paqui, Benji, Arnaud Thomas et Sébastien on a le potentiel. L’équipe féminine est toujours présente en tri et en duathlon.

5° période que l’on est en train de vivre avec le renfort des coachs et l’entente avec l’athlé et les cyclos . Les moments forts se fidélisent ; les stages organisés par Laurent, la sortie club par Christophe, l’école par Nico, les sponsors et Tof, le site et Kevin… Le secrétariat s’est professionnalisé grâce à Virginie et les finances entre les bonnes mains d’Olivier. Le cap des 150 puis des 200 qu’on se refuse de franchir pour pouvoir encore nager, mes changements professionnels qui m’éloignent du club. L’organisation doit évoluer. On met en place des vice-présidents de combat qui assurent l’intérim !! Ils refusent que je laisse la place, le fruit n’est pas encore mûr, mais la transition est en marche.

– Quel regard portes-tu sur l’évolution du club ? Et sur le triathlon en général ?

Je commence par le tri en général. L’arrivée du tri aux JO a boosté la fédé et permis un accroissement du nombre de licenciés très fort. Malheureusement il n’y a pas eu de créations de clubs à la hauteur.(Toujours pas de club à Conflans, Cergy ou St Germain). Sur le LD on peut regretter la scission entre l’Ironman et l’ITU. Pour le club, de nombreuses personnes donnent du temps pour que cela tourne (dans le comité directeur ou même en dehors). C’est en répartissant les tâches que l’on peut faire face à l’affluence. J’ai appris ces dernières années à lâcher du lest et à partager les décisions. Je remercie vivement et sincèrement tous ceux qui contribuent à la bonne marche du TCA.

– As-tu des regrets ou des choses que tu n’as pas pu accomplir ?

Sans hésiter, mon plus gros regret restera l’échec de la montée en D2 qui marquera l’arrêt du tri de Sébastien. A un moindre niveau, je regrette également l’arrêt de l’organisation du triathlon de Juillet et du duathlon Jeunes. L’organisation d’épreuves reste à mes yeux un élément fédérateur indispensable de la cohésion associative. (Ma grosse satisfaction est d’avoir refusé des bénévoles lors du dernier triathlon de Juillet ; on était déjà 200 !). Enfin évidemment, je regrette de ne pas avoir pu faire bouger les choses avec le CNA pour travailler ensemble .

– Tu viens de passer 26ans à la tête du club, ça va être dur de battre ton record, non ?

Les records sont faits pour être battus ….

– Que souhaites-tu à ton successeur?

De prendre autant de plaisir que moi. J’aimerai beaucoup faire la transition lors de l’AG, mais ce n’est pas gagné

– Tu vas continuer à participer au comité directeur ou à t’investir pour le club ?

Non je vais laisser la nouvelle équipe gérer. Je pense que c’est préférable. Quand on a géré si longtemps, la transition est difficile car empreinte de nostalgie. Par contre je serai toujours prêt à aider au cas où et dans les épreuves futures. Pour les entraînements je suis toujours prêt également.

– Tu as déjà annoncé que tu resterai au club en tant que pratiquant, quels seront tes objectifs pour cette année et les prochaines années?

Le championnat du monde du club à Dijon et les épreuves par équipes de 2 ou de 5 ! Pour les prochaines années, je tenterai d’être présent sur half le plus longtemps possible et pourquoi pas un Ironman à la retraite (je rigole, c’est dans 10 ans)

– Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Une page se tourne, depuis que j’ai pris la décision, je reçois plein de messages hyper sympas qui me font revivre les bons moments. C’est pour cela que c’est dur, mais je regarde devant et suis persuadé que le club a de très belles années devant lui. Carole va remplacer Virginie, Francis va remplacer Olivier et toute l’équipe Chacun doit se demander ce qu’il peut apporter au club pour que cela marche encore mieux. Ensemble on est plus fort et efficace On a souvent parlé d’un club familial et c’est par cela que je souhaite conclure. Merci à Christine qui m’a longtemps accompagné et toujours soutenu dans cette aventure. Merci également à Fanny et Sébastien qui n’ont pas trop eu le choix mais avec qui j’ai partagé de fabuleux moments. Enfin merci à Alice qui m’aide à laisser la main en me tendant la sienne.

ab

Un grand merci Alain pour tout ce que tu nous apportes 🙂

Rendez-vous le 11 janvier prochain pour l’AG du club !