Juin 2013 : Thomas et Guillaume GESSE

iw_gesse

Nom : GESSE
Prénom : Thomas et Guillaume
Catégorie : Pupille (11 ans), Senior4 (38 ans)

Etudes, Métier :
Thomas : je suis en CM2 à l’école de l’Hautil ;
Guillaume : responsable des ventes indirectes chez Citrix (éditeur de logiciel informatique)

Sport d’origine :
Thomas : Je fais du basket depuis que j’ai l’âge 4 ans dans le club ACMB (Andresy Chanteloup Maurecourt Basket)
Guillaume : aucun ! quand j’étais jeune, je me suis testé dans de nombreux sports (hockey sur gazon, tennis, baseball, escalade, …) mais aucun n’a duré et surtout j’ai fait l’erreur de fumer pendant près de 20 ans; je me suis vraiment mis au sport et à courir en 2010

Nombre d’années de pratique du triathlon :
Thomas 3 ans ;
Guillaume : 3 ans

Nombre d’années au sein du TCA :
Thomas 2 ans ;
Guillaume : 3 ans

Records personnels :
Thomas : En 2013, Je suis arrivé 1er au bike&run de Versailles avec Emma Guidoni, cette année aussi, avec mon équipe de basket on a remporté le Championnat des Yvelines et j’ai eu ma fléchette et mon étoile de bronze en ski alpin ;
Guillaume : Aucun record en athlétisme ou en triathlon mais plutôt des défis personnels que je me lance et dont je vais au bout pour finir tel mon premier marathon l’année dernière ; ; Sinon , en ski, j’ai obtenu le niveau ESF Ski de Bronze (avec pour chaque discipline le Chamois d’Argent, la Flèche de vermeil et la Fusée de Bronze)

Tu aimes :
Thomas : les sports que je pratique, l’école, la lecture et les romans fantastiques, les jeux video, les playmobil, les sudokus et mots mêlés, mes petites sœurs ;
Guillaume : ma femme et mes enfants, les valeurs du sport et de l’effort d’où ma passion pour le triathlon ; le ski et tous les sports de glisse d’hiver, Lyon (ma vie natale et où j’ai grandi) et le Jura (où habite mes parents et ma famille)

Tu n’aimes pas :
Thomas : l’injustice, les courgettes, les hopitaux et les prises de sang (comme papa)
Guillaume : la mauvaise foi, la vantardise, les endives au jambon

Un triathlète :
Thomas : Kevin Paqui, Pascal Paqui et Javier Gomez (que j’ai vu au triathlon de Paris l’année) dernière
Guillaume : Julie Moss dont j’admire la détermination et la recherche du dépassement de soi pour être Finisher en 1982

Un sportif  :
Thomas : Lebron James le meilleur joueur de NBA et Tony Parker l’un des meilleurs joueurs de NBA ;
Guillaume : j’admire Kilian Jornet, qui brille en course à pieds et aussi en ski d’alpinisme… ensuite les sportifs que j’admire vraiment ne sont pas forcément les stars qui ont des capacités innées et naturelles pour performer ; ceux que j’admire sont les « besogneux » c’est-à-dire ceux qui travaillent dur pour y arriver et qui donne leur maximum en entrainement et en course

Une œuvre d’art :
Thomas : l’art égyptien et le musée du Louvre
Guillaume : Amélie, ma fille de 8 ans qui a toujours plein d’idées, fait de splendides dessins !

Un livre :
Thomas : les livres fantastiques tels Percy Jackson qui sont des livres fantastiques se déroulant durant la mythologie grecque
Guillaume : « La méthode simple pour en finir avec la cigarette » d’Allen Carr : un des seul livre que j’ai lu plusieurs fois… rien est simple pour arrêter après 17 ans de tabac, mais j’y suis arrivé et j’en ai définitivement terminé depuis 2010 en compensant par le sport ;

Un plat :
Thomas : ma spécialité : les maxi-hamburgers faits maison et comme papa, les flans et papets
Guillaume : je suis très gourmand et j’aime tous les desserts en général, mais surtout les œufs à la neige et le flan sous toutes ses formes : flan patissier, flan caramel et le papet jurassien;

Un artiste :
Thomas : (Joker)
Guillaume : Les Rolling Stones

Une chanson :
Thomas : Beat it de Mickael Jackson
Guillaume : Viva la vida de Coldplay

Un CD :
Thomas : (joker bis)
Guillaume : Flashpoint (album live des Rolling stones de 1991)

Un film :
Thomas : j’adore toute la série Star Wars et les films d’animation “the clone Wars”
Guillaume : Les Bronzés font du ski ;

Une passion :
Thomas : les jeux video
Guillaume : le bricolage en général et plus particulièrement la menuiserie … qui étaient le quotidien de mon père et son métier

-Quand et Pourquoi avoir choisi le triathlon ?
Thomas : J’ai commencé le triathlon il y a 2 ans parce que papa en a fait et que j’ai essayé un triathlon et ça m’a plu
Guillaume : en 2010, j’ai pris un virage pour reprendre ma santé en main et me lancer à fond dans le sport ; j’ai fait « l’erreur » de discuter avec Steve 😉 au forum des associations à Andrésy qui m’a convaincu de me lancer J

-Quand as-tu fait ton premier triathlon et comment cela s’est passé ?
Thomas : c’était celui de Chantilly, en 2011 ; le plus dur était la natation , j’avais du mal à avancer car je n’avais jamais pris de cours de natation à l’époque et je n’étais pas habitué à nager dans un étang ; les vélos étaient super long ce qui fait que j’étais très fatigué en course à pieds
Guillaume : mon premier tri fut celui de Versailles (sprint) en 2011. Cela peut paraitre étonnant pour des sportifs avertis mais pour moi, à l’époque avec mes 20 kilos de plus, chaque distance à parcourir dans chaque discipline était un vrai challenge… alors d’ici à enchainer Nat/velo/càp, cela n’en était que plus difficile ! j’y suis arrivé tant bien que mal en 1h37 et je remercie particulièrement Seb beubeuch’ qui a eu la patience et la disponibilité pour me coacher et me conseiller (tant pour ce Sprint en 2011 que pour mon premier CD à Paris en 2012)

-Quels sont vos points forts et vos points faibles dans ce sport ?
Thomas : Mes points forts sont la natation et la course à pieds ; je m’entraine plus en vélo maintenant pour progresser
Guillaume : mon seul point fort est que j’ai un niveau de débutant qui est homogène dans les trois disciplines J ensuite, je suis pugnace donc mon mental fait que je ne lache pas ! Mon gros point à améliorer reste le vélo ; si on peut parler de point faible , je dirais aussi : le stress pré-course et la peur de « mal courir » l’épreuve

-Pouvez-vous nous décrire une semaine type d’entrainement ?
Thomas : l’emploi du temps est chargé : le lundi, j’ai escrime, le mardi, j’ai « sport » à l’école et natation le soir avec le TCA, mercredi/vendredi et samedi, j’ai basket, je m’entraine avec le TCA le samedi et je fais un peu de vélo avec Papa le week end
Guillaume : pour préparer Belfort, j’arrive à faire en moyenne des semaines de 10/11heures d’entrainement avec des seances de càp et de natation entre midi et deux durant la semaine (je nage à la piscine de Courbevoie et je cours dans le bois de boulogne à côté de mon Bureau) ; le week end , car j’aime beaucoup l’ambiance, je participe au maximum aux seances càp et velo du club… mais souvent la priorité est donnée à la famille et aux différentes activités des enfants

– Vos objectifs pour 2013 ?
Thomas : terminer dans les 1er pour le triathlon des boucles de Seine et de Chantilly (pour ma dernière année de pupille)
Guillaume : mon premier Half avec Belfort et sans doute, une course longue distance pour l’automne (un marathon ou un trail)

– Vos meilleurs souvenirs sportifs ?
Thomas : un match de basket contre Maule où on a gagné 82 à 0 ; notre dernier match gagné cette année quand on est devenu Champion de notre Poule ; avoir gagné la coupe avec Emma au Bike & run de Versailles
Guillaume : mon premier marathon et la fierté d’avoir pu aller jusqu’au bout malgré les difficultés & mon premier CD officiel, celui de Paris en 2012

– Vos pires souvenirs sportifs ?
-Thomas : Le triathlon de Chantilly être sorti 25e de l’eau sur 29 L
-Guillaume : mon tout premier dossard, en aout 2010 lors de la Foulée trielloise… j’avais juste 2 mois d’activité sportive à mon palmarès et plus de 20 kilos en plus par rapport à aujourd’hui.. j’ai couru tant bien que mal ces 10 kilometres en 1h10… terriblement long et dur !

– Quels épreuves vous font rêver ?
-Thomas : le triathlon aux Jeux Olympiques de 2024 J
-Guillaume : des épreuves liées à mes origines telles La Transjurassienne (course de ski de fond ; depuis 2 ans, je me suis remis au ski de fond et au skating) et la Saintélyon (trail de Saint Etiene à Lyon), ou encore le marathon de New york afin de découvrir la ville. Sinon si j’avais le potentiel et la capacité de préparation, l’Embrunman me fait rêver pour son parcours vélo et le passage à Arvieux, au pied de l’Izoard, où j’ai passé de nombreuses vacances d’hiver

-Qu’est-ce que cela vous fait de pouvoir courir ensemble ?
-Thomas : c’est bien de pouvoir parler entre garçons
-Guillaume : c’est toujours et à chaque fois un moment riche et fort ; on discute, on se sent proche avec le plaisir de partager la même passion, le même effort… Thomas a un bon esprit de competition donc il aime me lancer des challenges.

-Vous serez le 16 juin prochain à la course des Héros (pour la troisième fois je crois), comment-êtes vous venu à participer à ce beau projet ? Ou en est la collecte de dons pour 2013 ?
-Guillaume : en 2011, Citrix, mon employeur, a mis en place un programme qui incite ses salariés à participer à des actions sociales ou humanitaires. La fille de mon meilleur ami se bat depuis 2010 contre la leucémie (également nommé « le cancer du sang » )… depuis 2011 et pour ces 3 éditions de la course des héros, j’ai donc tout naturellement pris l’initiative de constituer une équipe de coureurs-collecteurs au sein de mon entreprise pour courir et collecter des dons au profit de l’association Laurette Fugain. L’année dernière j’ai reussi à recruter 31 coureurs et nous avons collecté plus de 12.000 euros… la barre est haute pour cette année mais on va arriver à faire mieux ; ensuite il y a toujours une compétition entre thomas et moi pour savoir lequel des deux collectera le plus (et là, je crois que thomas va encore me battre !)
-Thomas : Comme Papa, je me suis inscirt pour ma copine Rose à guérir

-Thomas, tu fais également du basket, est-ce difficile de coupler ces deux sports ?
Oui le samedi c’est difficile car le matin , je m’entraine avec Rudy en triathlon et l’après midi, j’enchaine avec les match de basket ! par contre, le basket m’entraine à gagner de la vitesse et de l’endurance

-Thomas, est-ce que beaucoup de tes copains font autant de sport que toi ? Comment réagisse-t-il face à ton choix de pratiquer autant de sport ?
Je ne pense pas qu’ils en fassent autant. Il y en a qui ne s’interesse par au sport et il y en a qui trouve ça bien

-Thomas, as-tu une idée de ce que tu veux faire dans la vie plus tard ?
Pas vraiment : Peut-être policier ou informaticien.

-Thomas, es-tu fier d’avoir un papa sportif ? (saches que si tu réponds non, tu n’auras pas de dessert 😉 ).
Oui , j’aime beaucoup aller le voir quand il fait des courses et l’encourager

-Guillaume, ton travail t’amènes à souvent être en déplacement, comment gères-tu pour tes entrainements ? Entre mon boulot et ses nombreux déplacements et la famille, il est vrai que je dois jongler un maximum avec mon agenda pour positionner mes entrainements ; du coup, j’ai toujours toutes mes affaires de course à pieds et de natation dans la voiture. Pour les déplacements plus lointain, j’emmène toujours mes affaires de running et je m’entraine souvent tot le matin soit dans les salles de sport dans les hotels soit dans des coins sympas et atypiques tels les plages d’Hawai, le port de Barcelone, les canaux à Amsterdam, etc

-Guillaume, cela doit être plaisant de voir son fiston suivre la trace de papa dans ce sport non ? (idem, si tu réponds non, tu n’auras pas de collier de pâtes pour la fête des pères)
Je suis super fier de lui et il le sait ; j’espere qu’il va continuer à avoir l’envie de s’entrainer et de faire des courses… je ne le pousse pas mais je le motive positivement; ensuite tant que les études se passent bien, on reste dans la même spirale positive

-Guillaume, tu as deux filles qui sont un peu plus jeune que Thomas, vont-elle également se tester au triathlon ?
Amelie qui a 8 ans, aimerait bien mais la course à pieds et la natation ne sont pas son fort… elle est beaucoup branchée « Danse » par contre, elle m’accompagne souvent en velo quand je cours. Naomie, qui a 2 ans, est déjà formatée à l’ambiance des courses : dès qu’elle voit un joggeuH ou un cycliste sur l’hautil devant la maison, elle tape des mains et crie « allez papa, allez papa »

-Vous êtes de bon skieurs il me semble, pouvez-vous en avant-première nous dire si le planté de bâton est la solution à tous les problèmes ?
-Guillaume : c’est essentiel et il ne faut surtout pas dissocier le planté de bâton à la fameuse technique « flexion/extension »… et le tout avec un bon verre de vin chaud M’ssieur Dus
-Thomas : je suis tout à fait d’accord avec Papa

-Voulez-vous rajouter quelque chose ?
-Guillaume : je remercie Stephanie, ma femme, qui nous supporte dans notre pratique du triathlon et qui s’accommode de nos plannings de course et d’entrainement ; je voudrai aussi remercier beaucoup de monde au club : tous ceux et celles qui donnent de leur temps, de leur énergie, de la bonne humeur et de bons conseils pour qu’il y ait cette fameuse et unique alchimie des 3P (Plaisir/progrès/performance)… c’est un plaisir de se retrouver à travers cette même passion bien que nous soyons tous de niveaux si différents !
-Thomas : merci à Kevin, Rudy et Pascal Paqui pour tous ses entrainements et les bons conseils.

Rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle interview !

Laisser un commentaire