Auteur : admin (page 1 of 32)

Triathlon de Vieilles maisons

Félicitations à Luis Gueirrero, finisher en 3h12 du triathlon M de Veilles Maisons en compagnie de son guide Renald.

Le CR de Luis :  » J’étais venu faire du triathlon, je me suis retrouvé à faire de la galère. Le lendemain du trail de Chartres je me suis fait un méga torticolis, ça à la même forme que les pâtes mais c’est pour le cou …
La journée semblait belle un franc soleil du vent, malgré ce 2e jour des Saints de glace, ouh !!! que je n’aime pas cette période.

Avec mon guide Rénald et sa copine Séverine, qui sera notre photographe officiel, nous voici sur la route pour rejoindre la Sologne … Nous arrivons sur le parking tout est ok, nous sommes largement en avance et nous dégustons un riz au lait très bon fait par Rénald.
Nous sortons le tandem du véhicule, la roue arrière se monte sans problème, la roua avant fait de la résistance car l’attache rapide est trop serrée, impossible de le faire à la main et pas de pince en vue et ce que nous voulions éviter arriva … le serrage rapide casse et donc plus possible de la monter, le triathlon est fini avant d’avoir commencé il est 13h50, le départ est prévu à 15h00.
C’est le désarrois le désespoir, mais dans ses recherches sur le parking Rénald trouve un mécano qui nous donne un boulon nous sommes sauvés, nous prenons nos affaires et nous nous dirigeons au parc à vélo  avec le dossard déjà pris, le 131, et là il ne faudra pas crever de la roue avant sinon c’est abandon sur crevaison comme en F1, oui mais sur un tri c’est méga rageant !!!!!.
Nous nous affairons pour préparer nos transitions, et là un message de sursis le départ est avancé pour 15h15 le temps de laisser aux concurrents de rejoindre le parc à vélo, nous sommes 500, et petite précision l’eau est à 25 degrés et les combi sont interdites !!!!
Non je déconne il faut en enlever onze des degrés soit 14 pour être précis, ça va être pour les hommes concours de la plus petite quéquette en eau vive, sortez les microscopes à balayage électronique, et pour les femmes concours des saints ayant la plus grosse pointe en eau vive … et là j’agonise même avant d’avoir pu toucher à l’eau tellement que c’est froid pour mon cerveau avec mon torticolis il me fait la misère depuis 15 jours
Nous nous dirigeons vers la plage, avec une musique de ACDC remixée sensée me réchauffer le cerveau, mais que dalle, je rentre dans l’eau je m’allonge et là patatraque, ou un truc dans ce genre-là, ma putain de combi fuit de partout dans mon dos, je suis déjà tout mouillé et tout refroidi, pour le concours j’ai toutes mes chances j’ai la ‘’pole position’’,  nous n’avons pas eu le temps de nous échauffer.
(LA JE VEUX  TIRER UN GRAND COUP DE CHAUPEAU A UN ANONYME PENDANT QUE NOUS PATIENTIONS , UN HANDISPORT SUR LE S FINISSAIT SON EPREUVE PARTIE A 11H00. IL NE POUVAIT PAS UTILISER SON BRAS GAUCHE MIS EN ECHARPE, ET SA JAMBE GAUCHE IL NE LA LEVAIT PRESQUE PAS POUR LA PLIER , A SON PASSAGE C’EST LA STANDING OVATION DES 500 TRIATHLETES DU M, NAGER PEDALER ET MARCHER QU’AVEC UN BRAS ET UNE JAMBE VALIDES, VOUS COMPRENNEZ TOUT DE SUITE SA PUTAIN DE GROSSE GALERE QU’EST LA SIENNE, LA MIENNE C’EST DU PIPI DE CHAMEAU, TOUS MES RESPECTS MAN BRAVO !!!!! )

Nous retournons au départ sur le ‘’sable chaud ‘’, a moins froid que l’eau et c’est le top départ’’  de ma galère, pour moi c’est de la natation en eau froide, impossible de mettre la tête dans l’eau et encore moins de la tourner à cause du torticolis, et je ne sais pas où se situe la corde de swim and run pour suivre la même trajectoire que Rénald. 
Je ne sais même pas comment nager, le corps est froid car nous n’avons pas pu nous échauffer, nager le crawl est impossible, je fais la nage du chien mais je n’avance pas et impossible de suivre la trajectoire de la swim and run, je nage une espèce de brasse tête hors de l’eau qui de temps à autre me fais boire la tasse, et avec ma main gauche j’arrive à toucher la corde pour suivre la trajectoire, je suis un vrai boulet, les arbitres sur les canoés devaient être mort de rire en me voyant, que ce 1er tour de 750m va être long et difficile !!!! je ne sens plus mes peids pour nager, ils sont comme anesthésiés par le froid, les doigts des mains ça va encore.
Petit à petit je me force à rentrer la tête dans l’eau, un semblant de crawl tout les 2 battements côté gauche, que l’eau est froide je la relève impossible de tenir longtemps c’est vraiment une galère, je ne lâche rien, je me bas avec moi-même, je sais qu’au 2e tour cela ira beaucoup mieux quand je serai chaud, je me force a le faire même si c’est compliqué, petit à petit je commence à tourner la tête dans l’eau des 2 côtés, ça va le faire.
Nous sortons et re-rentrons dans l’eau à l’australienne, ce pas de course à permis de monter la température corporelle et hop nous plongeons là je retrouve dans cette eeu froide mes sensations de glisse en eau libre, ce 2e tour ça va êtes fastoche !!!! car j’ai trouvé mon rythme de battement de bras et de respiration et aucune tasse sur ce 2e 750m, bref que du bonheur, là j’apprécie vraiment cet instant unique et la sensation de glisse dans l’eau et mon torticolis est aux abonnés absents, c’est le pied, ‘’après ça je peux mourir tranquille mais le plus trad possible’’ comme l’a dit Thierry Roland en 1998.
Nous sortons de l’eau vers le parc à vélo pour nous changer, je suis trempé jusqu’aux os à cause de cette combi qui n’est plus étanche, nous enfilons le coupe-vent casque chaussures lunettes et gans et c’est parti pour ce clm de 40 km sur le tandem Nous réalisons le 400e temps sur 418 en 51’30’’



Il y aura 2 boucles de 20 km a effectuer, et le vent nous seras toujours défavorable, il doit souffler par rafales entre 40-60 km/h, Notre objectif sur ce clm est y aller à fond pour avoir les grosses cuisses et simuler une bonne fatigue musculaire avant la cap, comme celle que nous aurons sur le L de Vendôme et le XXL de Saint-Malo.
Nous rattrapons et doublons pleins de cyclistes pendant ces 2 boucles, le drafting est interdit (prendre les roues et rester derrière à l’abris du vent), sinon punition d’un carton bleu et le 2e c’est la disqualification, Les commissaires de courses en motos sillonnent la course pour veiller au grain, nous sommes doublés par 4 beaux vélos clm des extra-terrestres, pour eux le vent n’a aucun effet, en fait ce sont les quatre 1er qui nous mettent un tour de parcours dans la gueule. Nous continuons à pédaler fortet à tourner les jambes, j’appuie franchement et je sens mon guide qui de temps à autre coince, je l’encourage, le vélo est mon élément, il tient le choc je fais une relance derrière en danseuse après le 2e passage du virage à 90° avec vent de face et faux plat montant pour doubler un petit paquet en zigzagant pour éviter de faire du drafting, pas évident en tandem, c’est clair avec le vent nous roulons moins fort que prévu qui était de faire 35-36 de moyenne, à 2000 m nous levons le pied pour décontracter les cuisses avant d’arriver sur le parc à vélo.



Entrée dans le parc au pas de course nous nous changeons et c’est parti pour la cap, nous avons le 200e temps sur 418 en 1h16, un peu moins de 32 km/h déçu de notre prestation à cause du vent.
Voilà la cap c’est parti, au programme un espèce de semu-train avec ornières trous cailloux marécages racines d’arbres et un peu de monté. Rénald m’avait dit que c’était carrossable pour moi avec 2 tours de 5 km, je me mets à courir à fond dans les 95%, c’est en cap que je suis le plus faible et donc pas de temps à perdre en stratégie de course, les cuisses font males mais le cerveau me dit d’y aller ça va le faire, je suis à donf sans être dans le rouge.
Rénald me guide en fonction des pièges du chemin, involontairement nous coupons la route ç quelques coureurs qui voulaient nous doubler nous sommes tout excusés. Je me fais doubler par beaucoup de coureurs et à chaque fois j’ai le droit à des mots d’encouragements et même à des applaudissements, cela renforce le moral, je ne lâche rien et Rénald me booste et me guide d‘une main de maitre dans les parties plus difficiles, dans les marécages je sors par 2 fois les pieds au sec, ce qui est un avantage pour courir sans avoir de boue de gravillons dans les pieds qui vous pourrissent une course en moins de 2.

La ligne d’arrivée approche sur une montée, les jambes sont aussi dures que du métal mais c’est fait c’est fini nous avons fait, le 384e temps sur 418 en 1h04’30’’, soir 4’’ de plus que sur la corrida de Houilles où c’était plait et du goudrons, oui j’ai progressé en cap, mais pas encore assez à mon gout je me fais doubler trop facilement.
Résultat final 387e sur 418 en 3h12, cela s’annonce idéal pur le L de Vendôme et le XXL de Saint-Malo, ça c’était à l’arrivée du M.
Mais ayant fait ce CR tardivement des mauvaises nouvelles sont apparues entretemps, depuis le 14.05 je suis malade et chopé une cystite du à la fatigue et un coup de froid, antbio jusqu’au 01.06 inclus, et surtout j’ai appris le que XXL des corsaires de Saint-Malo a été annulé car pas asser de participants.
Vendôme devient mon objectif principal même en étant affaibli je veux aller jusqu’au bout et être finisher, je combattrai la fatigue de mon corps afin de respecter les horaires barrières, ça va être génal, et en plus j’adore quand un plan se déroule sans accrocs !!!! A dimanche les amis ».

Bravo Luis 💪

Les news du 19 mai 2019

Triathlon d’Enghien-les-bains

Superbe performance de notre club sur le triathlon d’Enghien-les-bains.

Le matin lors de l’épreuve XS, nous avons assisté à une course incroyable de notre cadet Thomas Gesse qui remporte l’épreuve scratch en 37min33. Derrière beau tir groupé de nos trois autres andresiens : Kevin Paqui 5e, Manu Randon 6e et Paul Legrand 10e.

L’après-midi pour l’épreuve M, belles courses également de Julien Perderiset 26e en 2h20, Antoine Letessier 51e en 2h25, Guillaume Grimal 80e en 2h31, Guillaume Gesse 131e en 2h39, Thierry Gillet 181e en 2h45, Jérôme Sainson 203e en 2h47 et Cathy Gillet 324e en 3h09.

Un grand merci à nos trois arbitres du club présents sur l’épreuve : Marine Lamache, Hillebrand Van Milgen et Kévin Zanotti 👌

Le CR de Tom :  »Je suis vraiment content de cette course, 1ère victoire sur un triathlon au scratch !!! Au départ je me fais surprendre par le départ et c’est parti. Je prends plutôt un mauvais départ mais avant le passage de la 1ère bouée j’arrive à me replacer à la 3ème place mais les 2 premiers, dont Kevin, ont pris un peu d’avance que je n’ais pas réussi à comblé. Je sors donc de l’eau à un peu moins de 10s de Kevin. Je fais une bonne transition où je sors en même temps que Kevin. Je décide de partir fort en vélo et ça paie au bout d’environ 1km je rattrappe le 1er et je me retrouve en tête !!! Je pensais qu’il y avait encore quelqu’un devant mais non c’était moi. Malheureusement, je me fais reprendre a la toute fin du vélo et à ce moment là j’espère que le mec ne court pas bien. Du coup je sors de la T2 7s derrière lui et au bout de 200-300m je le rattrappe et la je mets un gros tempo pour essayer de le faire lâcher mais il n’essaie même pas de suivre du coup je me retrouve devant et je maintient l’allure. Je me retourne régulièrement et je vois que l’écart augmente. C’est donc un sentiment de bonheur, je vais gagner !!! Je franchis l’arche et je n’y crois pas !!! C’était vraiment une course incroyable avec en plus un super collectif. Kevin 5ème, Manu 6ème et Polo 10ème. Vraiment un super moment avec en plus la famille en supporter !!! »

Les résultats : Cliquez ici

Swimrun de Versailles

Bravo à Guillaume Loubiere et Michael Mazabraud qui terminent 6e scratch du Swimrun de Versailles tout en remportant la catégorie binôme masculin ! L’épreuve se déroulait sur un format atypique avec 200m natation + 800m de course à pied à réaliser le maximum de fois en 1h.

Les résultats : Cliquez ici

Le CR de Mika :  » Une semaine après le gravity race, nous voilà reparti pour le swimrun de versailles. Avec un podium l’année dernière on s’était un peu fixé comme objectif d’en refaire un voir de le gagner en binome. On sait jamais sur un malentendu ça peut marcher.
Pour ma part je me sentais mieux je voulais juste m’échauffer un peu mieux. Avec ce format particulier : 1h maximum avec 800m de course à pied et 200 de natation en boucle … je savais qu’on allait être à bloc tout le temps. Au départ on se met devant ce qui ne nous arrive jamais … et là on fait une « manu » apparemment c’est un label déposé pour des départs rapides : on est devant au bout de 200m je dis bon maintenant finis les conneries on va se calmer 😀 Le parcours, même si c’était court, était très cassant avec deux mini bosses. On part sur un rythme soutenu quand même avec loubi qui me tracte tout le temps pour éviter qu’on perde du temps sur les transitions.
Arrivé au 3ème tour je sens que loubi fatigue en course à pied. Je décide de prendre le relai et de le soulager en course à pied je me sentais vraiment bien. On ne change pas d’attache pour la longe il me tracte en natation et moi en course à pied, on perd pas trop de place. Arrivé au 6ème tour on voit qu’on est deuxième binôme, il nous restait deux tours, le premier binôme est pas trop loin. A la fin de la partie à pied j’arrive à recoller le binôme devant, on arrive à la natation et la loubi dit « je vais les bouffer » et en effet on les a bouffé 😎😎

On ressort devant eux … on se dit dernier tour il faut rester premier … ils sont juste derrière. Je fais l’effort à pied pour pas qu’ils nous reprennent, loubi en natation pareil. On finit au sprint … 20 sec devant eux … ouf.

On était content de notre course, on a bien couru et bien nagé (j’ai encore mal au bras aujourd’hui :D)
Dans ma tête bonne c’est sur on est sur le podium mais j’avais quand même un doute sur qui est premier, on n’a jamais gagné de course je me dis il y avait peut-être un binôme devant … le gars presque optimiste qui a jamais l’habitude d’être devant.

Une fois venu le podium je vois le groupe qu’on a doublé être appelé pour la deuxième place je me dis yes c’est fait.
Le gros kiff de monter sur la première place en binôme.
Merci mon loubi 😘😍😍 »

Foulées neuvilloises

Et on termine par de nouveaux podiums avec Carla Gillet qui remporte sa catégorie lors du 2km des foulées neuvilloises et Florentin Roulet qui se classe 3e scratch (2e minimes) du 5km en 19min23.

Le Suvivorne

Félicitations à Julien Jalabert qui se classe 100e du triathlon S du suvivorne ce samedi avant de prendre une 136e place sur l’épreuve du L ce dimanche.

Bravo à tous 👏

Sortie club de Vendôme

Message de Christophe Millot, responsable de l’organisation du championnat du monde du TCA
 » Bonjour à toutes et à tous, L’échéance se rapproche aussi voici quelques informations concernant notre championnat du monde TCA 2019 : Rendez-vous samedi 25 mai à 8h pour charger les vélos.
Cette année nous avons dû changer de remorque, aussi je vais vous demander d’être « agile » : Je vous demande de protéger vos vélos en mode « emballage retirable » : je m’explique, la remorque contient 56 vélos dont 36 vélos seront suspendus et proprement sécurisé et attachés, 20 seront stockés comme l’an passé en quinconce . A ce jour il n’y a pas de sélection sur les vélos suspendus ou non. Les vélos suspendus devront être sans aucun emballage et les autres emballés.

Départ des deux cars (ventilation des 60 personnes déjà faite : pas de changement sauf cas de force majeure) + la camionnette à 9h
Arrivée sur site autour de 12h30
retrait des dossards à 13h par Willy et moi-même (seulement !) et remise à chacun (indépendants compris).
Ouverture du par S 14h
départ de course 15h15
départ X-Tri 18h
départ pour l’auberge de jeunesse 19h. Répartition des chambres déjà faite (pas de changement sauf cas de force majeure).Pasta partie en mode self service.
Dimanche départ de l’auberge à 8h. départ de course L : 11h et M 12h15.
Voilà pour les informations à savoir dans un premier temps.
Willy en charge avec moi de l’organisation se chargera de répondre à vos questions jusqu’à samedi prochain.
Bonne fin de préparation à toutes et à tous ! 8) »

Un grand merci à Christophe 👍

L’interview du mois : Manon Annequin

Nous vous présentons aujourd’hui Manon, membre de notre école de triathlon depuis 6 ans qui réalise une saison 2019 incroyable avec à son actif deux qualifications pour le championnat de France jeunes !

1) Bonjour Manon, peux-tu te présenter ?

Bonjour! J’ai 14 ans et je suis en classe de 3e au collège de Triel.

2) Comment as-tu découvert le triathlon et le TCA ?

Mon père avait déjà fait des triathlons et à l’âge de 9 ans nous nous sommes tous les deux inscrits au TCA, grâce à Guillaume Gesse qui était au club.

3) Quels sont tes forces et points d’améliorations dans ce sport ?

J’ai toujours préféré la course à pied et le vélo, j’ai donc plus de niveau dans ces disciplines. Je suis tout de même motivée à m’améliorer à la natation.

4) Comment t’entraines-tu (une semaine type par exemple) et qui gère ta planification ?

Tout d’abord, je suis les entraînements du club, donc le mardi soir natation, le mercredi cap et le samedi matin vélo. En plus, souvent accompagnée de mon père, je fais une deuxième sortie vélo et cap, ou du home trainer et j’essaie de nager un autre soir.

5) Ton meilleur et pire souvenir dans le sport ?

Meilleur : A chaque fois que je fais du sport, je prends du plaisir mais je dirais la compétition de Senart de cette année. En plus d’avoir été qualifiée pour le championnat de France, j’étais très fière de ma course et de mon entraînement. Les sorties vélo avec mon grand père en Ardèche car en plus de voir de magnifiques paysages, je partage de bons moments en famille

Pire : le triathlon de St-Cloud. On m’avait pris mon dossard, mon vélo avait déraillé et j’étais arrivée 4e ! J’en garde quand même un bon souvenir.

6) Comment s’est passé ton début de saison 2019 ?

Étant en minime 2ème année, j’ai pu obtenir des podiums. Ce fut donc un très bon début de saison qui continue sur la même lancée.

7) Tu as participé en avril dernier à ton premier rendez-vous national lors du championnat de France duathlon. Peux-tu nous parler de cette expérience ?

J’étais super contente de pouvoir y aller avec Camille. Il y avait des concurrentes qui venaient de toute la France (même de la Guadeloupe). Sur le départ, on est reparti par SAS de niveau. Sur le vélo, nous étions beaucoup mais il n’y avait pas de gros groupes comme aux autres compétitions. A l’arrivée, j’étais heureuse d’avoir fini ce championnat national en arrivant 73e de France.

8) Quel est ton objectif principal pour cette année ?

C’était d’être qualifiée au championnat de France de duathlon. Sinon, ce serait super d’être aussi qualifiée pour le triathlon.

9) Plus généralement, que t’apporte le sport et quels sont tes objectifs à moyen et long termes ?

Le sport m’apporte beaucoup de bien-être! Une journée sans sport est vraiment une journée ennuyante. Mes objectifs sont avant tout de prendre du plaisir, de rester entraînée et faire un maximum de compet en me donnant toujours à fond.

10) Tu es actuellement étudiante, est-ce que tu arrives à t’organiser facilement pour mixer ta vie scolaire et sportive ?

J’arrive à m’organiser en alternant révisions et sport. J’aime bien rester toujours active. Je travaille beaucoup mais le sport me permet de me détendre.

11) Tu as un projet déjà en tête pour la suite de tes études ?

Non pas du tout

12) La famille Annequin fait partie intégrante du TCA. Depuis combien de temps êtes-vous impliqués au club ?

Depuis 2013. Ça fait donc 6 ans.

13) Partager ce sport en famille, j’imagine que c’est super non ?

Bien sûr! Je préfère faire du sport avec mon père que seule car cela permet de nous motiver mutuellement. De plus, ce sont les meilleurs souvenirs que l’on partage ensemble depuis que je suis toute petite.

14) Est-ce qu’un jour nous verrons une team Annequin au départ d’un triathlon par équipes ?

J’aimerai beaucoup faire un triathlon en équipe avec mon père. Peut être un S l’année prochaine…

15) Tu te vois comment dans 10 ans ?

Dans dix ans… j’aurai donc 24 ans. J’en ai aucune idée mais ce qui reste sur c’est que je continuerai le triathlon!

16) Tu veux ajouter quelque chose ?

Merci à tous!

La question de dernière minute : Tu viens de participer au triathlon de Sangatte, peux-tu nous parler de cette épreuve ?

« Le 12 mai, se déroule le qualificatif de triathlon à Sangatte! Nous y allons tous ensemble pour nous motiver. Une fois arrivés, nous repérons les lieux pour la compétition. Nous installons pour la première fois la tente aux couleurs du TCA. Ce fut d’abord au tour des garçons de courir ou plutôt de nager dans l’eau glacée à 12°C. Ensuite, c’est notre tour à Elena et moi. On enfile notre combinaison et hop direct dans l’eau. Nous nous échauffons puis nous nous rendons sur la ligne de départ. Au coup de feu, je m’élance dans l’eau froide pour effectuer mes 400m. N’étant pas bien préparée pour les étangs je sors 47e de l’eau. Je suis donc très loin de la qualif alors je me presse pour la transition et je repars en vélo. Le parcours était très plat et j’ai pu remonter 20 places! En posant le vélo, j’entends mon père me dire que j’étais pile qualifiée et qu’il ne fallait pas que je lâche pour la course à pied. Donc je cours à fond pour garder ma place jusqu’à la ligne d’arrivée! En arrivant, j’étais tres contente d’avoir fais cette course! (J’ai même vomis tellement j’avais tout donné) »

Ta devise : toujours donner le maximum!
Ta couleur : bleu
Ton entraînement favori : sortie vélo en vacances
L’entraînement que tu détestes : natation quand il fait froid
Ta compétition favorite : le triathlon de Verneuil
Ton film préféré : nos étoiles contraires de John Green
Ton CD préféré : Brol de Angèle
Ton Livre préféré : Oh boy de Marie Aude Murail
Ton plat favori : les sushis
Ton sport favori : la danse

Le mot du coach Nico :  » C’est un plaisir d’avoir Manon dans notre effectif depuis plusieurs années maintenant. Manon c’est : Assiduité et ténacité. Qualités qui en font la locomotive de notre groupe de filles. Efforts récompensés cette saison par la qualification aux France de Duathlon et de Triathlon. La relève est assurée ».

Triathlon de Bonneville sur Iton

Afin de compléter les news du 12 mai 2019, petit retour sur le triathlon M de la vallée de l’Iton. Très belle course de Clément Cedoz qui pour son baptême sur feu sur la distance s’empare d’une honorable 38e place scratch en 2h22. Cette performance lui permet de monter sur le podium en qualité de premier junior de l’épreuve ! Pour rappel, notre kéké national avait déjà pris une belle 3e place le matin même avec son équipe 100% Cedoz Family lors du triathlon S en relais.

Retour sur l’épreuve M, belle opération de Thomas Lemaire, meilleur performeur du jour qui se classe 27e en 2h19. Félicitations également à Kevin Zanotti 110e en 2h33, Alex Antiste 176e en 2h41, Arnaud Langlois 195e en 2h45, François Gibault 227e en 2h49, Nicolas Mercier et Christophe Cédoz 262e et 263e en 2h55, Eric Gourvest 295e en 3h01.

Seule féminine du club au départ, Carole Foulon termine à une belle 13e place en 2h47.
Bravo à tous 💪

Les résultats : Cliquez ici

Les news du 12 mai 2019

Triathlon de Sangatte

Ce dimanche se déroulait le triathlon de Sangatte dans le Pas-de-Calais, support du sélectif jeunes pour le championnat de France de la discipline. Cinq jeunes de notre école de triathlon étaient au départ de cette épreuve très relevée. Excellente performance de Manon Annequin qui obtient son billet pour le championnat de France grâce à sa 22e place chez les minimes ! Derrière, courses honorables pour le reste des jeunes du TCA avec Elena Gillet 43e, Mathéo Desfeux 45e et Raphaël Delmur 87e chez les minimes.

Chez les cadets, Thomas Gesse se classe 38e après une course difficile durant laquelle il n’aura rien lâché. Enfin Thibault Rang s’empare lui de la 76e place.

Bravo les jeunes et les coachs 👏

Les résultats : Cliquez ici

Triathlon de Bonneville sur Iton

A Bonneville sur Iton, la famille CEDOZ ouvrait le bal de la journée en se classant 3e du triathlon relais format S. Une belle course avec Marion pour la natation, Christophe pour le vélo et Clément en course à pied pour conclure.

L’après-midi se déroulait l’épreuve M avec de nouveau des andrésiens au départ. Résultats et CR à suivre.

Les résultats : Cliquez ici

Triathlon d’Aix-en-Provence

De l’autre côté de la France Julien Perderiset réalise une belle course en concluant le half ironman d’Aix-en-Provence en 4h55. Christophe Millot quant à lui termine l’épreuve après 5h53 d’effort. Mention spéciale pour notre ancien membre Gwen Millot qui réalise une incroyable perf avec un chrono de 4h16 !

Bravo les gars 💪

Les résultats : Cliquez ici

Triathlon de Choisy au bac

Trois andrésiens étaient de leur côté engagés sur le triathlon Half de Choisy au bac. Félicitations à Nicholas Jabalé 193e sur 375 participants en 5h18, Matthieu Marchand 238e en 5h32, Carine Broux (en relais) 276e en 5h44 et Sandra Furtak 298e en 5h53.

Les résultats : Cliquez ici

Swimrun Gravity

Enfin, notre duo de choc spécialiste du Swimrun composé de Guillaume Loubiere et Michael Mazabraud prend une belle 9e place de l’épreuve Jablines-Annet. Bravo également à Dorian qui participait en solo après que son binôme ait dû déclarer forfait suite à une blessure. Bravo les gars 👍

Le CR de Mika :  »Premier de swimrun de l’année pour moi j’arrive avec un niveau de forme incertain en course à pied gêné par des soucis musculaires sur les jambes. Loubi est au top de sa forme, il me dit avant la course « aujourd’hui tu vomis ». J’ai peur plus que de l’eau à 13° 😁 On décide qu’il allait me tracter au vu des états de forme. On part prudemment juste pour les 400m d’échauffement … les mecs sérieux et surtout pour ralentir loubi … Et la suite … paf il se met en mode « phacochère », on double tout le monde. Moi j’avais a peine commencé mon échauffement que mon cardio était à la rupture.
Mes jambes répondent assez bien je me dit bon on y va 🤪. La natation se passe plutôt bien malgré l’eau glaciale on tourne bien et j’ai pas trop de souci.
A certains moments je voulais ralentir un peu en course à pied on était en 4’45 sur un terrain pas plat du tout il me dit « non ».
Et la … 😭😭 je m’accroche pour me mettre à son niveau du jour et qu’il est pas de regret. J’ai même pas pris de ravito il paraît que c’était « triché » 😁.
On finit en mode boulet de canon : 9eme binôme sur 66 et 37eme ace sur 186.

Je suis super content de la course. Pour quelqu’un qui est moyennement en forme vivement la suite.
Merci loubi pour cette course hors norme que tu m’as faite. J’espère que j’ai pas trop retardé ;).
Vivement Versailles ! »

Les résultats : Cliquez ici

Trail de Chartres

Avec un peu de retard, voici le CR de Luis Gueirrero suite à sa participation à l’Urban trail in Chartres des lumière le 27.04.19.

Le CR de Luis :  »Nous voici arrivés sur la ligne de départ pour ce Urbain Trail in Chartres des Lumière en nocturnes, une première pour moi en trail urbain, jeux de lumières sur la Cathédrale … Pour arriver jusque-là, un passage obligé du ‘’retour vers le futur 2 ‘’…. Mais professeur où êtes-vous !!!!!, la suite de nos aventures avec mon guide Rénald après les semi de Chartes …
H-9h35 … il 12h10, avec mon guide Rénald nous allons avant le trail faire une sortie tandem, pour un mois d’avril la météo ressemble comme ‘’2goutes d’eau’’ aux belles giboulés du mois de Mars, d’om le dictons ‘’il ne fait pas bon de mettre Luis dehors’’
Pour résumer notre sortie tandem au bout de 1000m une belle giboulé de grésil avec une taille idéale des petits glaçons pour faire une belle caipirinha brésilienne à base de Cachaça, sauf que là c’était dans le visage complètement congelé et du grésil entrant dans mes canaux auditifs …. L’effet ‘’kiss cool’’, et ce vent qui nous ‘’verglassifie’’ c’est monstrueusement froid, bref 20 km en 56’ de pédalage c’est pas cher payé !!!!
Quelques arrêts derrières des haies qui nous sauvent d’une belle giboulée annoncée, nous pédalons et ce temps nous forge le caractère en acier inoxydable, puis un peu de répit pendant une vingtaine de km le vent nous est favorable et là c’est le 52 dents à l’avant et c’est parti mon kiki en mode fusée a près de 53 km/h en vitesse de pointe maximale et nous maintenons les 40 km/h mais c’est de courte durée la route tourne et vent de face est de retour pour finir à une moyenne de 25.10 km/h et 84 km en 3h20.
H-5h45, Il est 16h nous prenons notre déjeuné pasta parti avant la compétition de ce soir à 21h45, les quadri ont morflé
Maintenant nous sommes assis sur le canapé et là les après-midi paupières lourdes comme des bouteilles de butane se referment pour une petite sieste !!!! oh putain ce soir les quadri ça va être du béton armé pour courir le trail !!!!
H-3h15 Séverine la petite amie de Rénald court sur le 4 km départ pour 20h, il est 18h30 nous nous préparons et partons pour aller chercher sur place les dossards, nous sommes interviewés par le speaker officiel de la course Mehdi, pour recueillir nos impressions, pour info Mehdi a été notre vélo suiveur sur l’ultra-marathon de Millau en septembre 2015 …
H-1h45 Séverine prend le départ du 4000m, c’est sa 1ère course en cap avec un beau chrono de 29’20’’ de mémoire, et nous en profitons pour reconnaitre la fin du parcours en guise d’échauffement puis nous nous dirigeons dans la voiture pour une attente au chaud avant le départ, et une belle giboulée de grêle nous tombe sur la figure, euh non vraiment sur la gueule, il était moins une la voiture n’était pas très loin.
H-0h30 il est 21h15, avec Rénald nous allons rejoindre le départ au sas 5 pour partir en dernier et ne pas subir le déchainement des cadors.
Heur H, mauvaise nouvelle, le départ est neutralisé jusqu’à nouvelle ordre, car suite à la grêle il n’y a plus d’électricité dans l’organisation, ça a tout fait péter, donc pas de chrono, il fait froid dans cette attente avec le vent, pas pus de 7 ou 8 degrés, un abris bus nous sert d’abris bus de fortune.
A y est le courant est revenu le depart de chaque sas est donné il est 22h passé, et c’est à notre tour les sas 4 et 5 départ en même temps j’allume ma lampre frontale, oui c’est pas parce que je suis aveugle que j’ai pas le droit à la lumière quand même !!!!!
H+26 minutes, et nous partons dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure Luis s’est cogné …. Non pas du tout mon guide Rénald est là pour veiller au grain et des dangers.
Nous quittons un grand boulevard pour rejoindre une rue plus petite et étroite, cela fait effet entonnoir et un bouchon se créer, pour passer impossible de doubler et les pavés sont sous nos pieds, la route est mouillée et glissante, Rénald dès que possible me fait doubler pour aller devant et garder notre rythme de course, mon corps se réchauffe et les douleurs musculaires liées au tandem disparaissent.
Les 5 premiers km sont assez cool, de belle montés avec des % assez prononcés, 15% sur certaines d’entre elles et une rigole au milieu de la chaussée histoire de me faire patiner le pas de course le tout sur du pavé, qui sont aussi à redescendre, je reste vigilant pour ne pas glisser, l’expéreince d’avoir fait 3 fois Paris-Roubaix en vélo même si là ce sont des pavés de ville ils restent casses-gueules surtout en descente si nous nous laissons porter par la vitesse.
Nous arrivons au 5e km RAS, tout va bien , car maintenant il reste le plus dur est à faire : marches escaliers et les tertres … tient ça tombe bien nous sommes au parc de l’évêché derrière la cathédrale, une 1ere série de marches à descendre dans le noir, nous les passons sans encombre, ensuite des lacets comme à l’Alpes d’huez 4 passés en descente sur du sable et de l’herbe sur les côtés et nous en remontons 3 puis un coup de marche et des gros graviers sous un porche qui me font perdre mon allure et mon accroche car je m’enfonce, bon ça c’est la faute au nutella j’ai perdu des kg depuis Janvier, 4 kg je crois, c’est ma marnière du faire du go fast et pas du slim fast !!!!
Entre le 6 et le 9 km, nous enchaînons des rues montantes et descendante entrecoupés de tertres à monter, les concurrents que je double sur le bitume et pavé me rattrapent et me doublent sur les tertres et les escaliers, tous ça pour ça, je suis vert, et dans l’avant dernier tertres les cuisses au niveau des quadri me font mal, il y a eu du tandem ce matin professeur !!!!!
Nous passons dans des coursives de la caserne des pompiers de je crois, des que je suis sur du bitume ou pavé montant ou descendant j’accélère mon allure pour redoubler quelques concurrents.
Nous sommes sur le dernier km, encore une belle montée et une belle descente, Rénald m’encourage pour ne rien lâché, je tiens bon et je finis en sprint sur les 300 derniers mètres.
Au final pas de pluie ou de grêle pendant la course , et pour moi un encourageant chrono pour moi de 1h11’20’’ après l’effort de ce matin.
C’est bon mou mon M du 12.05 et pour les championnats du monde du club pour le L, un bon entrainement qui forge le caractère psychique en vu de mon XXL de Saint-Malo du 23.06.19  »

Bravo à tous !

Triathlon du Nautil

Félicitations à notre école de tri pour les belles performances lors du triathlon de Pontault Combault. Mention spéciale pour Manon Annequin qui se classe 3e chez les minimes !
Bravo les jeunes 👏

Les résultats : Cliquez ici

Les news du 8 mai 2019

Triathlon du Nautil

Félicitations aux jeunes de notre école de triathlon qui étaient présents cet après-midi à Pontault Combault pour la 20e édition du triathlon du Nautil. Des conditions difficiles qui n’ont pourtant pas arrêté nos triathletes en herbe. Une bonne lessive en perspective ! Résultats à suivre prochainement sur ce lien : Cliquez ici

Rendez-vous ce dimanche à Sangatte pour le sélectif aux championnats de France jeunes de triathlon.Bravo les jeunes et led coachs 💪

UFOLEP

Manu, Alain, Guillaume et Olivier étaient de leur côté sur la manche cycliste UFOLEP de St Ouen l’Aumone. Et on ne change pas les bonnes vieilles habitudes, à la fin c’est Manu qui est devant ! Une belle 4e place scratch en UFOLEP 3 avec une moyenne de plus de 39km/h. Un petit travail de jump et la prochaine fois ça sera sur la boîte ! Le reste de la troupe termine au sein du peloton.Prochaine étape sur le triathlon XS d’Enghien le 19 mai prochain pour Manu, épreuve sur laquelle il avait prit une belle seconde place scratch en 2018.Bravo les gars 👍

Anjouswimrun

Félicitations à Guillaume Loubiere et son binôme du jour, Jérôme, finishers de l’Anjouswimrun en 3h31.
Le CR de Guillaume :  »On se classe 32ème binome de la course en 3h31. On est arrivé assez confiant sur la course malgré la météo un peu compliqué (2°c au réveil et eau à 15°C). L’objectif était de faire une course complète avec un départ plutôt prudent et de réellement commencer à s’employer au bout d’une heure à une heure trente d’effort.
On part sur une allure autour de 4.50 au kilo et une natation plutôt en mode récup. Arrivé à mi course les sensations étaient bonnes, nous commençons donc à nous employer. Un gros paquet de 10 binômes était à environ 500m devant nous.
Nous faisons une grosse natation pour passer devant eux et on met les gazs à pied pour faire le troue avec nos poursuivants. Entre le premier et le deuxième pointage nous avons réussi à remonter 18 binômes. L’expérience a peut etre été un atout ici car nous commencons à connaitre les swimruns de plus de deux heures et a la difficulté de gestion sur ce genre de format.
Arrive ensuite la natation de 1400m…. dur, froid, difficultée d’orientation et solitude…
Sortie de l’eau pénible, les mollets commence à cramper. On essaye de repartir et de trottiner mais c’est dur. On en profite pour manger pour retrouver des forces. Il nous a fallu deux kilomètres pour reprendre notre allure et rallier l’arrivée.
Ce fût une super expérience. On a bien gérer l’effort ce qui nous a permis de rester constant et solide du début à la fin, ce fût une course complète 😊 »

Bravo les gars 👏

Réouverture de la piscine d’Andrésy

 »Après 4 mois de travaux, c’est l’heure de la réouverture pour la piscine Sébastien Rouault ce mardi 07 mai. Fermée depuis début janvier suite à plusieurs avaries sur le système de filtration et dans le réseau d’eau sanitaire, les travaux ont permis, pour un montant de 250 000€, de changer :

  • le filtre à diatomée
  • de nombreuses canalisations sur le réseau d’eau chaude sanitaire
    mais aussi de rénover de nombreux éléments vieillissants :
  • remplacements d’électrovannes et révision des pompes de circulations
  • remplacements d’éléments de robinetterie
  • remplacement du ballon d’eau chaude et de l’adoucisseur
  • réfections diverses : carrelage douches, pédiluves, peintures, protection poutres

Afin de permettre aux différents publics usagers de la piscine d’Andrésy et continuer leur activité, des solutions provisoires d’accueil avaient été mises en place auprès des autres piscines de la Communauté urbaine GPS&O.

C’est donc avec grand plaisir que le public, les associations sportives (Cercle des nageurs d’Andrésy, Triath Club d’Andrésy) et les écoles vont pouvoir retrouver leur installation rénovée et embellie !  »

A ce titre le Triath’Club d’Andrésy tient à remercier l’ensemble des acteurs de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise dont le personnel des piscines de Poissy pour nous avoir permis de maintenir une activité durant cette période.
Reprise des entraînements mardi prochain 😊

« Older posts