Nous vous présentons aujourd’hui Matthieu Marchand, membre du triath’club d’Andrésy depuis 2005. Souriant et accueillant, Matthieu dit « Le Phoenix » sait aussi faire preuve d’un mental d’acier pour venir à bout de ses objectifs. Investi depuis près d’une décennie dans la vie du club, il endosse depuis peu une nouvelle casquette, celle de directeur de l’organisation de l’aquathlon jeune d’Andrésy.

1) Bonjour Matthieu, peux-tu te présenter ?

Je suis arrivé au triath’club d’Andrésy fin 2005 avec Nico Desfeux. A cette période, les entrainements course à pied se faisaient à Conflans tout près de chez moi. L’accueil chaleureux de coach Alain Beucherie et coach Cédric Bourricaud qui m’a appris à nager plus de 50 mètres et de tous les autres triathlètes expérimentés (la Paqui team, Steve Hervé, Seb Beucherie, Yves Corriou…) n’a pas tardé à me convaincre que ce club et ce sport était fait pour moi, après une période de 5 ans de course à pied. Je voulais partager des entrainements sympas et j’ai trouvé le TCA 🙂

2) Comment as-tu découvert le triathlon et le TCA ?

J’ai connu le club via le forum. J’ai passé un coup de fil à Alain qui m’a dit de passer voir à l’entraînement course à pied comment cela se passait et que si cela me plaisait, je restais. Tout le monde me prenait un tour sur 1500 mètres car tout le monde était très fort. Cela fait treize ans que cela dure maintenant et je suis maintenant dans le paquet avec l’augmentation du nombre d’adhérents, bien que les petits nouveaux soient très forts (Bébert et Benjy B)

3) Quels sont tes forces et points d’améliorations dans ce sport ?

Ma force est sans doute le mental en course d’où mon surnom du phœnix et la gestion de l’effort sur longue distance. Il faut dire qu’avec les sorties vélo derrière les Paqui en 2005, il fallait s’accrocher à l’entraînement, cela forge le caractère…Étant d’un niveau moyen dans chaque discipline, je dois travailler chacune d’elle sans faire trop de volume. Je dois m’améliorer sur mon mode d’entraînement.

4) Comment t’entraînes-tu ? (une semaine type par exemple)

Depuis 10 ans, j’ai tendance à faire un gros bloc de 10-12 heures du samedi au mardi puis m’entraîner moins en fin de semaine. Cette année, je privilégie le fractionné, d’où ma présence régulière le mercredi. J’ai du coup battu mon record sur 10 km à Andrésy et sur 15km à Conflans. Merci au coach Eric 🙂 A l’approche des compétitions, je fais environ 20 heures d’entraînement par semaine avec environ la distance ironman effectué chaque semaine.

5) Ta vie professionnelle te permet-elle de t’entraîner comme tu le souhaites ?

Directeur d’une agence de 70 personnes, ce n’est pas toujours évident de concilier la semaine le travail et l’entraînement, surtout en hiver où les journées sont très courtes. Je vais essayer de courir le midi et d’exploiter la douche de ma nouvelle agence.

 6) Comment s’est déroulée ta saison 2017 ?

Après l’Embrunman 2016, j’étais fatigué et peu motivé à reprendre l’entraînement sérieusement. La saison 2017 a été laborieuse et mes pics de forme sont arrivés plutôt après les échéances, d’où mes bonnes performances aussi en course à pieds de fin d’année. Le Frenchman a été catastrophique au niveau des sensations mais l’arrivée avec mon pote Toufik restera un moment fort et un grand souvenir triathlonien.

7) Tu es membre du bureau élargi, quels sont tes missions et plus généralement pourquoi avoir franchis le pas de rejoindre le bureau  ?

Je suis au bureau du TCA depuis 10 ans. J’ai souhaité rester au bureau élargi pour transmettre modestement la mémoire du bureau et l’expérience qu’Alain Beucherie a laissé au cours des 27 années de direction du club. Il est important également que de nouveaux membres nous rejoignent pour innover, notamment les jeunes.

8) Tu endosses le rôle de directeur pour l’organisation de l’Aquathlon jeune d’Andrésy, relancer cette épreuve te tenait à cœur ?

Effectivement, nous allons organiser un aquathlon jeunes à la piscine d’Andrésy le 25 mars 2018 après-midi. Ayant participé en tant que bénévole aux précédentes éditions, il y a quelques années, j’ai une petite expérience de l’organisation le jour de la course. Je me suis donc  décidé à prendre en charge la tête du projet lors du bureau d’octobre après une première ébauche réalisée par Christophe Cedoz.

Ce qui me tient surtout à cœur dans la relance de cette épreuve, c’est de permettre aux jeunes du club de participer à une épreuve dans leur équipement où ils s’entraînent. Ce sera  l’occasion d’un moment de partage entre triathlètes et bénévoles, c’est toujours un souvenir marquant de courir dans son club. Et les jeunes sont l’avenir du club.

9) Peux-tu nous parler de la préparation de cette organisation justement ?

La partie administrative est très prenante et co-gérée avec Laurent Guerbois, Kevin Paqui et Nico Desfeux. Deux réunions de calage sont prévues en fin janvier et début mars avec les bénévoles qui prendront la responsabilité d’un secteur (accueil, course à pieds, piscine, transition, buvette, chronométrage…). Nous sommes déjà 20 bénévoles pour encadrer la course le 25 mars prochain et nous avons encore besoin de personnes.

 10) Comment peut-on aider ou soutenir cette épreuve ?

C’est simple. Consacrer un peu de temps le 25 mars après-midi pour occuper un poste de bénévole (à la buvette, à l’accueil ou à la piscine par exemple). Pour participer à la fête, un petit mot sur le forum ou un mail à l’adresse aquathlonandresy2018@gmail.com .

 11) Pour toi, l’aquathlon d’Andrésy sera une réussite si… ?

-Si c’est un grand moment de partage

-Si tous les jeunes ont le sourire

-Si les bénévoles reviennent en 2019

-El la cerise sur le gâteau, si les jeunes du TCA font des podiums

12)Tu seras vraisemblablement au départ de l’ironman d’embrun en 2018, non ? Dans quel esprit abordes-tu cet embrunman ?

Effectivement, je vais signer de nouveau pour l’Embrunman. Je souhaite tout simplement profiter un peu plus de la finishline après mon arrivée car lors de ma participation en 2016, elle a été démontée trente secondes après mon arrivée et je n’ai pas eu le temps de faire beaucoup de photos. J’ai surtout envie de partager de nouveau des émotions incroyables que procurent cette épreuve de fous.

 13) Lors de ta dernière participation, tu es passé à quelques secondes du time out. Comment s’est déroulée ta course cette année là et comment as-tu vécu ce contre-la-montre final ?

En reparlant de la course après l’arrivée, cela parait génial mais cela a été une vraie galère pendant près de la moitié de la course, soit 8h30 avec des douleurs de ventre et une chaleur extrême à gérer (voir mon compte rendu de 10 pages sur le forum « embrunman 2016 »). Ce qui m’a sauvé sur la course à pieds, c’est de faire mon deuxième tour avec Nico M et le troisième avec Polo. Ces deux gars sont géniaux pour booster le moral 🙂

 14) Quels seront tes autres objectifs la saison prochaine ?

Un peu trop je pense : Marathon de Paris, Ironman de Tours, Etape du Tour et Natureman avec deux LD en guise de préparation.

Cette année, l’entraînement sera du fractionné et les sorties longues, des compétitions.

 15) On a également vu ta fille participer à des compétitions, le sport c’est une passion familiale ?

Elle a participé en tant que supportrice avec le club de supporter du club à plusieurs ironman en 2016 (mon embrunman) et 2017 (Frenchman et l’embrunman de la famille Beucherie) et cela lui a donné envie de se lancer dans le triathlon.  D’ailleurs, on a déjà repéré le parcours natation d’Embrun cet été. Elle fera son premier triathlon cet été. Elle est mordue.

 16) Après Robert, Tu es probablement le « Marchand » le plus célèbre chez les cyclistes (rire). La longévité de ton homonyme ça t’inspire quoi ?

Qu’une qualification pour Hawai est peut-être possible pour moi à son âge !

17) Du coup, tu te vois comment dans 10 ans ?

Faire du sport , c’est sûr. Et au Triath Club d’Andresy  🙂

 18) Tu veux ajouter quelque chose ?

Je souhaite de très bonnes fêtes de in d’année à tous le monde et suis pressé d’aborder la saison 2018 avec les tcasiens.

 

Interview futile :

-Ta devise : « je ris, donc j’existe » , c’est celle du moment

Ta couleur favorite : « bleu », celui du TCA

-Ton entraînement favori : « course à pied », en ce moment

-L’entraînement que tu détestes : « le vélo », en ce moment il fait trop froid et j’en ai trop fait ces 5 dernières années

-Ta compétition favorite : Ironman de Nice, c’est mon premier et la partie vélo est magique (et moins dure que celle d’Embrun)

-Ton sportif favori : Michel Platini (le roi du coup franc et du look d’enfer)

-Ton triathlète favori : Alain Beucherie (un modèle de préparation express et de gestion de course, en toute simplicité)

-Ton film préféré : un éléphant, ça trompe énormément avec sa réplique culte de Jean Rochefort « N’écoutant que mon courage qui ne me disait rien, je pris la fuite »

-Ton CD favori : la chanson du dimanche (groupe de mon frangin) et la chanson « bonne humeur »

-Ton livre préféré : le petit prince (faut que je le relise d’ailleurs, pour l’apprivoiser de nouveau)

-Ton plat favori : pâtes au saumon d’avant course

-Ton sport favori (autre que triathlon !) : pétanque, et surtout avec Willy en coéquipier

La question d’actualité : Les JO d’hiver vont bientôt débuter, tu vas suivre ? Un chouchou ou un pronostic à nous annoncer ?

Je vais les suivre car j’aime tous les sports mais je suis plus calé en pétanque qu’en ski. Je pense cependant que Martin Fourcade devrait avoir quelques médailles.

Le mot d’Alain Beucherie : « Depuis plus de 10 ans qu’il est au club, j’ai appris à connaître Matthieu. Très discret il est quand même vite devenu une personnalité incontournable. Déjà par son association légendaire avec Monseigneur mais aussi pour son surnom : le Phoenix. Combien de fois je l’ai cru mort sur le vélo et combien de fois il m’a redoublé dès que ça monte un peu moins. Toujours prêt à rendre service, j’ai particulièrement apprécié son soutien le 15 août dernier. Je ne suis pas surpris par son nouveau défi d’organiser l’aquathlon. J’espère pouvoir l’aider un peu dans dans cette tâche. Et j’ai hâte de lire son interview. Dernier petit conseil, attaque moins vite en bas des côtes. 😃« 

 

Merci Matthieu 🙂