Nous vous présentons aujourd’hui Justine Pinel, triathlete au club depuis 6ans. Issue d’une famille qui pratique le triple effort également au sein du TCA, Justine continue sa progression au sein de notre école de triathlon dans la joie et la bonne humeur. A l’aurore d’une année chargée notamment scolairement, elle sera malgré tout cette année encore au départ de plusieurs épreuves avec du plaisir pour principal moteur.

1) Bonjour Justine, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Justine, j’ai 17 ans et je suis en terminal S au lycée Charles de Gaulle de Poissy. J’ai deux sœurs, Margaux 14 ans, qui fait du triathlon et Mathilde 19 ans.

2) Comment as-tu découvert le triathlon et le TCA ?

J’ai commencé le triathlon lorsque j’étais en 5ème, il y a donc 5 ans. J’ai découvert ce sport grâce à mon père qui le pratiquait depuis quelques années au TCA. Si mes souvenirs sont bons, j’ai intégré le club suite à 7 ans de tennis et quelques années de natation au CNA. J’avais envie de découvrir un nouveau sport, alors je me suis lancée.

3) Quels sont tes forces et points d’améliorations dans ce sport ?

Je dois progresser dans les trois sports, mais selon moi, mon plus gros point d’amélioration reste le vélo. J’adore les sorties même si c’est compliqué parfois… mais j’en fais très peu par manque de temps et surtout de motivation le dimanche matin, lorsqu’il faut sortir du lit ! Sinon, j’aime la course à pied, et j’adore de plus en plus la natation. Je pense qu’avec plus d’entrainement, ça pourrait devenir de vraies forces.

4) Comment t’entraines-tu (une semaine type par exemple) et qui gère ta planification ?

J’essaye d’aller le lundi à l’entrainement natation de Paul, j’aime beaucoup les programmes qu’on fait mais l’horaire est un peu tardif. Le mardi, je vais nager de 20h30 à 21h30 à l’entrainement de Rudy. Mercredi, c’est course à pied avec Nico. Jeudi je fais une petite pause dans le triathlon pour faire ma séance de yoga. Et oui,  une triathlète qui pratique le yoga, ça existe ! Vendredi, c’est repos. Samedi matin, je tente de suivre l’entrainement course à pied de Paul avec les adultes, mais ce n’est pas facile. Dimanche, repos.

5) On a l’impression de l’extérieur que l’école de triathlon est en pleine forme et ne cesse de progresser. Tu confirmes ?

C’est vrai que l’école est en pleine ascension ! On a un bon groupe de jeunes qui ne cesse de progresser et d’en vouloir plus. Lorsque j’ai rejoint le club, les entrainements course à pied du mercredi n’existaient pas, mais depuis deux ou trois ans nous sommes très bien encadrés et nous avons de plus en plus de créneaux d’entrainements !  Un autre point fort est la cohésion du groupe jeunes, qui personnellement, m’aide lors des entrainements et compétitions (et qui fait chaud au coeur) !

6) Tu es actuellement étudiante, est-ce que tu arrives à t’organiser facilement pour mixer ta vie scolaire et sportive ?

L’organisation est compliquée parfois du fait que cette année est beaucoup plus chargée que la précédente. Entre le bac qui nous tient en haleine, l’auto-école, l’emploi du temps très chargé et la montagne de devoirs demandés par les professeurs… Lorsque je fais du 8h30-18h30, que je rentre chez moi à 19h20, qu’il faut faire tout le travail en 40min et repartir pour l’entrainement, c’est serré ! Et surtout très fatiguant.

7) Comment s’est déroulé ta saison 2018 ?

Une saison 2018 plutôt calme. Quelques compétitions que je fais avec beaucoup de plaisir une fois lancée ! Quelques déceptions aussi, comme l’aquathlon d’Andrésy que j’ai regrettablement raté. Une circonstance atténuante : j’étais censée être à New York le jour de la compétition… (le voyage a été annulé à cause de la tempête de neige qui a touché toute la côte Est).

8) Quel était l’objectif principal cette année ?

Je n’avais pas vraiment d’objectif cette année… quelle mauvaise triathlète je fais ! Je pourrai seulement citer le triathlon de Guéret qui me mettait un peu la pression, mais ça c’est super bien passé !

9) Quels seront tes objectifs pour la fin de la saison ?

Dans les prochains mois, j’aimerai faire des trails. J’ai fait le Chocotrail l’année dernière et j’ai adoré ! C’était dur, mais super drôle de voir tout le monde glisser dans la boue. Sinon il y a les 10 bornes d’Andrésy. Je n’ai encore jamais franchi la barrière des 10km alors je redoute un peu. Je ne vise pas forcément un super temps, je veux juste essayer de prendre du plaisir et surtout, de ne pas craquer avant la fin !

10) Et pour la saison prochaine ?

J’aimerai bien faire un triathlon par équipe. Peut-être celui de Verneuil avec mes parents, si j’ai l’âge pour le faire.

Mon plus gros objectif reste principalement de suivre un bon rythme d’entrainement et de rester motivée.

11) La famille Pinel fait partie des piliers du TCA, depuis combien de temps êtes-vous impliqués au club ?

C’est vrai que les Pinel envahissent le club depuis un petit bout de temps. Mon père est arrivé le premier, il y a 8 ans environ. Pour ma part, je commence ma 6ème année, ma mère et ma sœur ont commencé il y a 3 ans.

12) Partager ce sport en famille, j’imagine que c’est super non ?

Tu as raison, c’est plein de bonheur pour moi de partager ce sport avec ma famille ! Ca nous permet de passer du temps ensemble lors des entrainements, on peut également discuter du sujet tous les quatre à la maison. On en parle d’ailleurs un peu trop selon ma grande sœur qui ne pratique pas le triathlon…

Mais c’est surtout très motivant au quotidien. On se soutient les uns les autres afin de progresser et de s’épanouir dans ce sport. Le triathlon nous unit beaucoup.

13) Est-ce qu’un jour nous verrons une team Pinel au départ d’un triathlon par équipes ?

Evidemment, ça serait top ! Il y aura des chamailleries à coup sûr pendant la course, mais un super souvenir à la fin 🙂

14) Tu te vois comment dans 10 ans ?

C’est très dur de répondre à cette question puisque je ne sais toujours pas ce que je veux faire après le bac. J’espère que je ferai un métier qui me plait et que j’aurai encore le temps de pratiquer le triathlon.

15) Tu veux ajouter quelque chose ?

Merci de m’avoir proposé cette interview à laquelle j’ai répondu avec beaucoup de plaisir. Et vive le TCA !

16) Es-tu d’accord avec cette affirmation d’un grand journal américain : « les meilleurs sont du 15 mars » ?

Ce journal a totalement raison ; et toi, tu en penses quoi ?

Interview futile :

-Ta devise : Pas de devise

-Ta couleur favorite : Jaune

-Ton entrainement favori : Natation le lundi soir

-L’entrainement que tu détestes : Samedi matin quand j’aimerai dormir un peu plus

-Ta compétition favorite : Le Chocotrail

-Ton sportif favori : Pas de sportif en particulier

-Ta triathlète favorite : Ma petite soeur

-Ton film préféré : Au revoir là haut d’Albert Dupontel

-Ton CD favori : Aucune idée

-Ton livre préféré : L’étranger d’Albert Camus.

-Ton plat favori : J’hésite entre les courgettes chorizo et les pâtes au roquefort

-Ton sport favori (autre que triathlon !) : Badminton

– La question d’actualité : Deux mois après, que t’inspire la victoire de la France de foot lors du mondial 2018 ?

Je ne suis pas vraiment le foot, mais c’est vrai que lors de la coupe du monde, j’étais devant ma télé à chaque match de la France. Outre le fait que ce soit un évènement sportif, ce championnat est un évènement social, dans le sens où il rassemble les gens. Même les personnes qui n’aiment pas le foot ont regardé les matchs afin de montrer leur intérêt et leur soutien pour leur pays. Ca fait chaud au coeur de voir à quel point un sport peut réunir les gens.