Author: admin (page 1 of 27)

Interview : Jana Trousilova

Nous vous présentons aujourd’hui Jana, nouvelle venue au TCA 😊 Très vite intégrée au sein du club, notamment grâce à sa bonne humeur et sa sympathie, elle se lancera en 2019 sur sa première saison de triathlon !

1) Bonjour Jana, peux-tu te présenter ?
Il était une fois une tchèque qui est venue vivre à Paris, juste pour une petite année pour apprendre à parler français. Mais l’improbable s’est produit! Elle est tombée amoureuse pas seulement de la langue française, du vin français, mais surtout de la cuisine française. Et tout d’un coup ça faisait plus que 7 ans qu’elle vivait en France. (Bon, accessoirement il y avait aussi un mec dans l’histoire, hein.)
Quand j’étais petite je faisais beaucoup de vélo et je n’arrêtais pas de courir, grimper sur les arbres, jouer au foot et nager dans l’étang avec mes amis du village, tous garçons. Quand j’y pense en écrivant, je me dis que d’avoir choisi le triathlon état tellement logique.
En grandissant je me suis concentré sur autre chose, mes études, les fêtes, les mecs, et j’ai un peu abandonné le sport. Mais depuis quelques années j’ai à nouveau ressenti le besoin de bouger et de remettre le sport dans ma vie de manière régulière. Je me suis réconcilié avec le sport en faisant du footing, de temps en temps la piscine, il ne me manquait que le vélo.

2) Comment as-tu découvert le triathlon ?
A une soirée j’ai écouté une discussion de deux amis qui parlait du triathlon. J’ai senti leur enthousiasme et j’étais impressionnée qu’ils le faisaient, parce que je voyais le tri comme un sport accessible uniquement aux surhumains. Pendant leur discussion j’ai senti en moi une énergie à dépenser et j’avais une soudaine envie d’en faire partie, de franchir le cap, de me dépasser, de rendre l’impossible tout à fait possible (oui, j’étais déjà bourrée).
Cette soirée était chez Manu Randon au réveillon du Nouvel an dernier, il discutait avec Sandrine.

3) Tu viens d’arriver au TCA, pourquoi avoir rejoint ce club ?
J’hésitais à m’inscrire dans le club de Poissy, parce que j’y habite. Tout le monde m’a traité de folle, parce que Poissy était élitiste et moi je suis plutôt un boulet. (Euh, pour le moment!). Puis j’ai décidé d’en parler à Manu pour demander son opinion et il a bien fait son boulot de recruteur pour le TCA. (Nicolas a un peu aidé aussi.)

4) Comment se sont passés tes débuts avec nous ?
Au début je suis passée par une phase de boulimie de sport. J’étais tellement excitée de franchir le pas et de m’avoir inscrite que j’allais presque à tous les entrainements de la semaine. Mais heureusement il y a des personnes sages, comme Alain, Eric et bien des autres (non Manu, cette fois-ci je ne parle pas de toi, j’ai dit des personnes sages) avec leurs conseils en or, qui m’ont un peu calmé et aidé à trouver mon rythme.
Aussi je me suis rendue compte de la quantité de souffrance et de sueur j’avais devant moi pour arriver à un niveau à peu près correct.

5) Est-ce que tu as trouvé un groupe qui te convient au sein des girls du TCA ?
Oui, carrément, je suis dans le groupe «L» de «losers» de Lydie 🙂
(Et même si les hommes sont plus forts dans le tri, je suis pour l’égalité des hommes et des femmes.)

6) Quels sont tes forces et points d’améliorations dans le triathlon ?
En tant que débutante j’ai de la marge pour m’améliorer dans les trois sports. Je pense que ma force pourrait être le vélo, j’adore le vélo et j’arrive à avancer même quand ça fait mal ou quand ça monte. Sauf quand je fais de l’hypothermie et de l’hypoglycémie simultanément en fin d’entrainement vélo de route sous la pluie (Petite dédicace à Stéphane et son lait concentré en stick).
Ma faiblesse est la natation parce que je ne maitrise pas bien la technique. (Et je pensais que je savais bien nager.) Par contre j’aime ça j’ai pas peur dans l’eau.

7) Est-ce que ta vie professionnelle te permet de t’entrainer comme tu le souhaites ?
Pas vraiment.. Je travaille pour DUCASSE Education, une école de cuisine, et je n’arrête pas de bouffer. J’adore manger, c’est vrai que j’essaye de faire attention mais quand on vous ramène un plateau plein de patisserie ou un burger à tester alors qu’il est 17h… Ca va directement dans les poignées d’amour qui sont par la suite lourds à porter, surtout le mercredi aux fractionnés. Au niveau de temps c’est chaud aussi, je travaille à Argenteuil, j’habite à Poissy, le tri est à Andrésy… Pour la sécurité de toute le monde je ne conduis pas donc je passe énormément de temps dans les transports.

8/ Niveau entraînement, ça donne quoi une semaine type pour toi ?
Dans l’idéal:
Lundi – CAP récup
Mardi – natation
Mercredi – fractionnés à Diagana
Jeudi – repos
Vendredi – repos
Samedi – CAP 1h30
Dimanche – vélo

Mais en vrai ça ressemble plutôt à ça:
Lundi – CAP de récup, chui pas trop motivée hein…
Mardi – je vais nager youpi!
Mercredi – Fractionné, ça va faire mal, mais j’adore. Et je suis à la bourre donc je suis encore la dernière à tourner autour du stade..
Jeudi – J’ai mal partout mais ça fait du bien de ouf
Vendredi – La bière ça compte comme sport?
Samedi – Euh, j’ai trop bu hier, je vais courir plus tard (ou demain)
Dimanche – youpiii, c’est le vélo! Et la course d’hier en mode raccourci

9) Comment s’est déroulée ta saison 2018 ?
Disons que 2018 était ma pré-saison et une année du changement. J’ai arrêté de faire du footing et j’ai commencé à courir en me mettant des objectifs, j’essaye d’améliorer ma foulée, ma technique, j’ai fait mon premier semi-marathon, je nage plus régulièrement et je me suis enfin racheté un vélo (ou deux 🙂 ). Ce n’est qu’un début mais j’ai hâte d’être en 2019 pour faire mes premiers triathlons.

10) Quels seront tes objectifs pour la nouvelle saison ?
2019 sera ma première saison de compétitions en triathlon, un peu une année de découverte. J’en ai déjà trois de prévu. Sur un coup d’euphorie je me suis inscrite au marathon de Paris, ça va être mon premier et même si je prépare déjà mon plan d’entrainement, je sais que ça va être dur et que ça va faire mal, mais j’ai trop envie de le faire. J’aime pousser mes limites.

11) Tu te vois comment dans 10 ans ?
Je vivrai dans une maison avec un jardin quelque part près de la nature, j’aurai 2 enfants, je serai la maman fatiguée qui essaie de boucler le travail (super bien payé), la vie familiale, le triathlon (parce que je ne compte pas arrêter !), mais heureusement il y aura mon merveilleux mari, qui va être là pour me soutenir. Je vais toujours être folle et naïve, mais heureuse dans mon quotidien même avec quelques rides de plus.

12) Tu veux ajouter quelque chose ?
Je veux remercier tout le monde de TCA pour la bienveillance vers les nouveaux, ça rassure et motive!

Interview futile :

-Ta devise: Ce qui ne te tue pas te rendra plus fort*e.
-Ta couleur favorite : Turquoise
-Ton entrainement favori : le vélo ! oui oui oui !
-L’entrainement que tu détestes : il n’y en a pas, je les kiffe tous, même ceux qui font mal (comme la CAP de samedi avec des dénivelés, spécial dédicace pour Polo qui m’a fait souffrir plus qu’une fois).
-Ta compétition favorite : J’en ai pas encore
-Ton sportif favori : Martina Sablikova (patineuse de vitesse tchèque), toute petite mais puissante!
-Ton triathlète favori : Emmanuel Randon, bien sûr.
-Ton film préféré : J’en ai pas un seul préféré, mais un de mes favoris serait Forest Gump
-Ton CD favori : En ce moment Beautiful Trauma de Pink
-Ton livre préféré : Milan Kundera – L’insoutenable légèreté de l’être
-Ton plat favori : Hooo, difficile, j’adore manger. Je vais opter pour des spaghettis sauce tomate-basilic
-Ton sport favori (autre que triathlon !) : J’adore faire des courses à obstacles et passivement devant mon écran j’aime regarder les sports d’hiver, l’hockey sur glace, patinage de vitesse, saut à ski…

Merci Jana 🙂

Chocotrail 2018

Ce dimanche 09 décembre se déroulait le désormais traditionnel chocotrail d’hardricourt. Trois épreuves pédestres avec un 8km, un 13km et un 24km. Plus de 30 andresiens étaient au départ de cette course qui s’est déroulée sous une météo difficile. Plusieurs podiums sur l’épreuve du 8km avec notamment la 1ere place de Clément Cedoz chez les juniors qui se classe également 4e du scratch en 36min37. Une victoire qui vient conclure une série de 4  belles performances en 4 semaines : victoire scratch sur le fun trail, 2e junior sur le 5km d’Andrésy et victoire chez les juniors sur le 5km de Conflans. Un grand bravo à lui pour cette constance.

Derrière Asdine Aisssiou se classe 10e scratch  (2e V1) en 38mn50, Thomas Gesse 15e scratch  (2e Cadet) en 42mn05 et Justine Pinel 54e scratch (2e Junior) en 50mn43. 

Un grand bravo à tous 🙂

Les résultats : Cliquez ici 

Le CR de Justine Pinel :  »Aujourd’hui j’ai participé au chocotrail, à la course de 8,7km. Je l’avais déjà fait l’année dernière et j’avais adoré, c’est donc avec hâte et joie que j’ai pris le départ. Je suis bien partie, pas trop vite, musique dans les oreilles. Je commence à slalomer entre les coureurs en essayant de ne pas glisser dans la boue, puis je me positionne derrière une femme et essaye de tenir un bon rythme. Arrivent les premières marches à grimper, je fais la première partie en courant mais les mollets me font mal alors je marche un peu. J’essaye de continuer l’ascension en courant mais j’ai vraiment mal aux mollets et me demande si les jambes vont tenir sur le reste de la course. Arrivée tout en haut, je commence la partie dans les champs avec beaucoup de vent. J’avais l’impression que tout le monde marchait devant moi tellement c’était dur d’avancer face au vent. Bizarrement ça m’a donné de la force et j’ai réussi à accélérer et à doubler beaucoup de monde ! Je finis ma course en 50min43, soit presque 4min de moins que l’année dernière. 10e féminine et 54e au général, je suis super contente ! Je reviendrai avec certitude l’année prochaine 🙂  »

Le CR de Tom Gesse :  » Une course géniale avec des conditions nouvelles pour moi. Je me suis présenté a cette course malgré des incertitudes avec une douleur à l’articulation du genou depuis une semaine et des courbatures. Je pars assez tranquillement je me trouve dans les 15ème positions et au bout de 500m je me retourne et je vois un gros trou d’environ 100m. Ce qui est très étonnant. Je me retrouve ensuite dans un groupe de 4 jusqu’au pieds des escaliers, au 3ème km, puis le groupe se casse. Jusque-là j’avais Asdine en vue juste devant mais dans les escaliers je suis allé assez tranquille pour ne pas faire péter le cardio mais au sommet c’est les jambes qui lâchent. A ce moment là je commence à doubler les coureurs du 13km. Vers le km 4 on entre dans des champs rasés avec énormément de vent latéral qui m’oblige à courir de travers 😂. Vers le 6ème km le parcours du 13 et du 8km se sépare. Je vois donc mes concurrents direct mais celui de devant est vraiment loin et celui de derrière aussi, du coup je gère à mon rythme. Au dernier km, les parcours du 13 et du 8 se rejoignent et Thomas Lemaire, qui faisait le 13km, me rattrape et me dépose avec une grosse facilité. Je finis donc la course 15ème au scratch et 2ème de ma catégorie. »

Le CR de Asdine Aissiou :  »Objectif annoncé avant le départ être dans le top 10. Sur la ligne de départ je suis à côté de Clément et de Thomas ça part très vite. J’essaye de suivre Clément ,je l’observe courir je suis impressionné par sa foulée et sa gestion de la course. Un peu avant les escaliers je me retourne j’aperçois Thomas, je lui lance un courage vas -y. J’attaque les escaliers pas évident. Je suis entouré de deux personnes ,ils ont l’air en forme bien jeune. Je décide de foncer au septième kilomètre on m’annonce que je suis en septième position .
Ça sent l’arrivée ça accélère derrière moi je me faire attraper par les 2 personnes là, je n’ai plus le droit à l’erreur je sent juste derrière moi une autre personne qui commencent à me rattraper alors là je lui ai dit il est hors de question et je mets la machine asding ,il faut que je sois dans le top 10. Je passe la ligne d’arrivée. Je suis satisfait et soulagé heureux. Merci à mon binôme. Prochains rendez-vous corrida de houilles »

Le CR de Guillaume Gesse :   »2e participation pour ce 24km du Chocotrail, qui était pour moi occasion de faire une sortie longue dans le cadre de ma prépa pour la Transjurassienne (M-2)
Après une semaine chargée , malgré une météo maussade, j étais très content de faire ce déplacement chez nos amis les Trinosaures avec mon fiston Thomas (sur le 8km) et les copains. L objectif de ce 24km était simple : rester groupé entre copains et finir ensemble. Après un départ trop rapide pour moi mené par Julien C qui m a mis dans le rouge , je sentais les jambes lourdes de la semaine et j ai mis 10km à trouver mon rythme et stabiliser le cardio (horrible !) Ensuite, nous avons bravé le vent, la boue, la pluie, mon genou qui me fait mal dans les descentes, la cheville de Julien qui vrille, mais nous avions notre meneur d allure, alias Arnaud, qui nous a permis de passer la finishline tous les 3 , main dans la main et en ayant une pensée pour le 4e laron : Julien T. qui n a pu venir avec nous aujourd’hui. L entraînement continue, avec ma Transju en ligne de mire et peut être un trail plus long en 2019 entre copains du côté de Lyon 😉  »

Les news du 02/12/18

Les Berges de Conflans

Belle performance de nos andresiens sur les Berges de Conflans ce samedi 01 décembre. Le club ressort avec trois victoires sur l’épreuve du 5km, celle de Clément Cedoz chez les juniors en 17min44, de Florentin Roulet chez les minimes en 19min25 et de notre duo handisport composé de Luis Gueirrero (malvoyant) et de son guide du jour : Carine Broux. A noter également la belle 3e place pour Carole Foulon en senior en 22min48 😊 Sur le 15km, beau tir groupé de nos deux représentants avec la 5e place d’Antoine Letessier en 57min49 et la 6e place de Thomas Lemaire en 58min38.

Les résultats : Cliquez ici

Les photos de Jim : Cliquez ici

Le CR de Florentin :  »C’est la deuxième année que je suis au TCA, quelques années avant, j’étais au PLM Conflans l’organisateur des Berges. L’ambiance ne me plaisait pas alors j’ai changé plusieurs fois de sport jusqu’à arrivé au TCA. C’est juste génial, l’ambiance, tout. C’est là que je commence à vraiment m’amuser, j’adore le sport en général mais encore plus le triathlon. Je commence à faire quelques podium, je m’éclate. Le parcours était sympa, pas trop glissant mais il y’avait du vent. GO TCA. »

Le CR de Thomas :  »En arrivant sur la ligne de départ je réalise tout de suite qu’on est moins nombreux et je vois surtout que les gros balaises habituels ne sont pas là. Le départ est donné, le premier km est plus l’an que l’année précédente, 3:44, je suis dans le top 10 alors que l’an passé c’était 3:35 top 40. En dehors des 3 premiers qui sont vraiment au dessus le rythme est assez homogène. Les premiers écarts se feront dans la montée pour rejoindre le parc du centre ville. Antoine part avec un autre gars devant ils sont en 4 et 5, à ce moment je suis 6, j’ai le 7ème sur mes talons. Le classement e bouge pas sur les quais, je n’ai pas été gêné par le vent, et même je me suis senti assez bien avec le vent dans le dos jusqu’à la fameuse côte des laveuses. Antoine et le 5ème ont une centaine de mètres d’avance, l’écart n’avait pas bougé sur les quais. Par contre arrivé dans la côte on a bien vu qu’ils étaient beaucoup plus fort, ils ont doublé l’écart qui nous séparé. Il s’agissait
Maintenant s’essayait de garder ma place contre le 7eme. Après la côte je sens que je reprends un peu mieux. Je le tourne, j’ai 20 m d’avance, on est au 12ème km. Arrivé au 14km, on est sur le point de rentrer sur le stade, la fin de profile, et là le père Noël me dit que le 7eme revient !!! Je monte un peu le rythme, je dois déjà être à 3:45 du km, j’entre sur la piste je le vois à une dizaine de mètre. C’est le moment de tout donné, je dois monter à 3:30, dans ma tête, j’ai monté le curseur à fond ! Rapidement j’ai le cœur qui cogne, il faut tenir, je me tourne avant le dernier virage, je vois que j’ai mis la distance ! Maintenant je regarde le chrono, je vois 58:21, je donne tout ce qui me reste ! Arrivé 58:37. Mon nouveau record sur l’épreuve et une 6eme place ! Une bonne perf, je suis contant. Prochain objectif faire un top 10 avec Manouille à Franconville sur le Bike and Run la semaine prochaine 🤩 »

Le CR de Luis :  » 5.000.000, c’est le chiffre du jour !!! oui oui vous avez bien lu, je ne suis pas allé sur la lune ni sur Vénus ou Mars … car la météo était mauvaise, pluvieuse et visibilité réduite pour le décollage de mon vaisseau pour l’espace et rejoindre Darkvador et lui casser la gueule avec ma canne blanche au rayon laser rouge, tu as eu de la chance mon gars !!!! Eh bien oui c’est la nombre en millimètre, non vous ne rêvez pas, sur la distance parcourue cet après-midi avec Carine Broux ma guide du jour sur les berges de la Seine.
Tous était prêt pur cette belle mise en scène d’un star wars et son file d’Ariane guidé non pas par Alf l’extra-terrestre qui mangeait les chats, ‘’hummmm j’adore les chats !!!’’, mais à la Broux, celle qui ne connait pas sa droite de sa gauche ….Donc je lui proposais le mercredi 14.11 à l’arrache de faire ce parcours ensemble, et un objectif de 40 min, elle refusa ce chiffre le trouvant trop long.
Mais je lui rappela que nous sommes dans une période météorologique à ne pas sortir un Luis dehors, ‘’ c’est pas mon problème’’ et me ramena le chiffre à 30minutes, et vendredi à la projection du film j’ai négocié à 32’30’’ …Carine sur la rampe de lacement était stressée, hors mis le 3000m du challenge du club nous n’avions pas couru ensemble et son problème de confondre la droite et la gauche ne la rassurait pas forcement, je la sentait stressée …
Tous les participants étions sur la rampe de lancement, Carine et moi bénéficions d’un depart avancé de 20’’, elle n’était pas rassuré quand les torpilles nous doublaient de tous les côtés et certains nous coupaient la trajectoire. J’ai décidé de faire la course à 110%, si j’explose car pas d’entraînement ppg en cap ce n’est pas grave, j’irai rejoindre les étoiles, et nous avons eu le coup de sifflet pour nous et hop je me suis mis au taquet de suite, j’ai entendu un coup de feu peut de temps après mais ouf nous n’étions pas visés, c’était le départ pour les lièvres !!!! Finalement je n’ai pas été voir les étoiles, même si sur le dernier km j’étais vraiment 100 % et sans pouvoir accélérer mais sans ralentir !!!! 😊 cool …Et plus la ligne d’arrivée et le 2e chiffre du jour, le chrono au scratche 29’05’’, objectif réalisé
Merci Carine pour cette belle course et nous avons glané une coupe en handisport. Par contre sur tout le parcours Carine disait bonjour à ses anciennes coéquipières du club de Conflans et tu ne m’a même pas présenté, c’est pas bien ça, j’avais l’impression d’être transparent, je recherche toujours ma Vénus, si personne ne m’aide je vais pas y arriver !!!!
Je progite de ce Cr pour un petit clin d’œil à Asdine, même si ma cheville n’est par rétablie de ma chute à la con de notre 10 km, j’ai rien lâché j’ai respiré comme un bœuf , je n’ai rien dit à Carine sauf à l’arrivée mais je voulais faire mon de 30 minutes, et dans ma tête je t’entendais à me pousser le cul, merci biz à toi. Je cherche un guide pour le 16.12 pour le 10 km de Poissy en faveur des Resto du cœur de Coluche, je souhaite y participer mais j’ai besoin d’un ou d’une guide même sans expérience, c’est sur le tas que l’on apprend le mieux, merci de me le faire savoir via Kevin ou Laurent le plus rapidement possible pour les inscriptions. Carine, ‘’j’adore quand un plan se déroule sans accrocs !!!’’ merci biz , sans toi je n’aurais rien fait aujourd’hui. Merci aux organisateurs et aux bénévoles de votre soutiens et d’voir pris en comte mon handicap pour le départ de cette course. Bravo aux participant du TCA, les chronos que vous avez fait un truc de ouf, vous m’obligez à m’améliorer et à bouger mon cul pour ne pas être ridicule, les gars vous êtes relou merde courez moins vite !!!! »
PS : Sandra je suis passé du 1000 aux 750 feuilles, j’avais que 4 épaisseurs ….biz à ma warrior préféré. »

La Saintelyon

Véritable monument du trail français, la SaintéLyon accueillait cette année près de 17 000 traileurs dont 3 membres du TCA sur la distance reine, le 81km. Nos trois hommes, Sébastien Beucherie, Christophe Millot et Yves Corriou ont du affronter une météo très difficile et un dénivelé de 2100m D+. Le départ a été donné vers 23h30. Yves a malheureusement été contrait à l’abandon vers la mi-course. Pendant ce temps la, Sébastien fonce vers la ligne d’arrivé et termine en 9h46 pour une superbe 480e place. Derrière, Christophe conclue l’épreuve en 11h40 !

Bravo les gars 🙂

Les résultats : Cliquez ici

Le Trail de l’enfer

Le sport n’est pas un long fleuve tranquille. Après avoir enchaîné les belles performances cette saison dont une qualification pour le championnat du monde Xterra, une victoire sur le trail de Jouy-le-moutier ou encore le record du club sur le 5km d’Andrésy, Sandra Furtak vient de stopper malencontreusement sa belle série. Alors 6e du 14km du trail de l’enfer, notre copine s’est vrillée la cheville à cause de la boue, la contraignant à l’abandon. Blessé à la cheville, elle est pour le moment auprès de la croix rouge et nous tiendras au courant de la suite.
Nous lui souhaitons un bon rétablissement et un retour encore plus en forme 💪
Bise Sandra 😘

Newsletter

La newsletter du mois de novembre est disponible sur votre boîte mail. Pour toute demande d’informations à ce sujet, merci de nous contacter via andresytriathlon@outlook.fr

La séance à pied de Manu

C’est aussi ça l’actu du club, la séance course à pied tout ce qu’il y a de plus standard de Manu. Ça méritais bien un petit compte rendu :  » Magnifique sortie bien rythmé sous le soleil napolitain. Je suis parti assez vite, mais j’ai du m arrêter au 2eme carrefour, au niveau de la piazza Jupiter, afin d admirer les restes de mes ancêtres. Puis j ai gardé une bonne allure jusqu’à l amphithéâtre. Maintenant repos avant le B&R de franconville »

Triathlon de l’Ile Maurice

On termine les news du jour par le superbe récit de Nicolas Mercier suite à sa participation au plus beau triathlon du monde :

L’Indian Ocean Triathlon, un triathlon magique
Les photos parlent d’elles même, une mer bleue turquoise, de la chaleur, du soleil avec une bonne dose de palmiers, c’est ce que l’on va chercher lorsque l’on part à l’ile Maurice, Nous n’avons pas été déçu.
Le Voyage
Lorsque l’on part si loin, la logistique est importante : lectures des règles de transport des bagages, préparation du vélo dans son carton ( solution que je conseille à qui veut optimiser le poids tout en protégeant efficacement son vélo) et checklist des objets à emmener impérativement quand on débarque au Morne. Je trouve aussi la solution pour qu’avec le poids qui nous est autorisé, le sac de kite fasse également parti du voyage, on ne peut pas partir au Morne sans son kite quand on est un ancien kite surfer. Après 2 vols et une escale à Dubaï, nous arrivons de nuit au morne dans un superbe hôtel, les pieds dans l’eau et sommes impatient de voir tout ça de jour. Dès le lendemain, le charme est au rendez-vous, la mer est splendide, la plage également et la vue sur la montagne qui caractérise cet endroit donne son charme à ce spot de rêve que j’ai vu maintes et maintes fois dans des vidéos de kite. Au programme de la semaine, vélo, natation, course à pieds, kite, snorkeling, natation avec les dauphins, plongée, apéros, buffets et visite de l’ile… la semaine prévue est bien chargée

L’avant –course
En fait, quand on veut profiter de tout ça, on n’optimise surtout pas la perf du samedi, mais l’objectif n’est pas là, on vient à L’IOT pour un tas de raisons et y venir pour l’intérêt sportif seul gâcherais en grande partie l’intérêt d’un tel séjour.
Dans ma tête, ce voyage est avant tout un cadeau pour ma Fan #1 et nos fiançailles.
Avec son alliance reçue à embrunman autour du doigt, elle méritait bien plus qu’une semaine de rêve pour lui rendre tout le soutient qu’elle m’a apporté. Son soutient m’a permis de réaliser tant de choses que je n’imaginais même pas en rêves il y a peu encore et me permet d’imaginer encore des projets aussi fou les uns que les autres…. Dans le but ultime de se sentir vivant, de s’épanouir et aussi d’avoir quelque chose à apporter à son entourage…. Je ne la remercierais jamais assez cela. Du coup l’avant course et très rythmée, briefing en début de semaine pour connaitre l’organisation de la semaine, croisière en bateau pour recevoir son dossard avec de sympathiques personnes , Cyril Viennot et Toumy Degham en font partit, reconnaissance CAP à nouveau avec les pro, reconnaissance à vélo avec mon idole JAJA très sympathique, de bon conseils en natation par Florian au passage effectués sur la base de vidéo…etc.
Je n’oublierais jamais la magique nage avec les dauphins au lever du jour, c’était le rêve de Carole et s’en était aussi un des miens… un moment unique que je souhaite à tous. Les 2 plongées bouteilles étaient également magique, nous avons été honoré de la présence de 2 tortues vertes, majestueuses en pleine eau, se laissant approcher tranquillement pendant qu’elles vaquaient à leurs occupation… manger des algues.
Et bien sûr, quelques séances de kite sur un spot de rêve qui m’ont détruit les abdos mais comblé les yeux et encré des images de rêves… anciens kite surfeur, je rêvais de rider au morne. C’est chose faite. J’ai pris soin de regarder la fameuse vague One Eye qui prend naissance dans l’entrée de la passe dans la barrière de corail juste en face de l’hôtel sans m’y essayer afin de ne pas prendre de risque pour le triathlon du samedi.

La course
Après 5 jours magiques, le réveil sonne à 4h50 le samedi matin, je suis crevé de cette semaine mais ai une grande envie de profiter de ce triathlon de carte postale. Un petit passage au petit dej très léger prévu si tôt par l’hôtel où je me dis que le gâteau sport c’est quand même mieux que des banane et du café. De toute façon avec tous les mojitos de la semaine ingurgité avec nos nouveaux amis, on est plus à ca près. A 6h00 du matin le parc à vélo ouvre. Je pose mon vélo, coté vue sur mer. Je contemple plusieurs fois la mer comme si je n’y croyais toujours pas de voir ce paysage de mon parc à vélo. A 10 mètres de moi, Cyril Viennot, Toumy Degham, Laurent Jalabert, Marine Leleu installent leur vélo également dans ce petit parc d’une centaine de vélos… Je prends le temps de plaisanter avec nos amis et petit à petit on se retrouve prêt de l’eau attendant le départ donné par Loic, sympathique et jovial directeur de course.
Je prends soin également de transmettre à Marine Leleu le message de Guigui (partenaire du prochain projet de taré) et lui propose de dessiner la Joconde en mer sur une natation de 30 km. Elle va y penser Guigui 😉 Carole nous rejoins avant le départ, le temps de lui faire une bise et … c’est parti. Ayant raté la natation de reconnaissance pour être avec les dauphins puis les tortues, je découvre ce plan d’eau. Une pensée pour Jeff, on a pied partout, tu peux y aller. Du coup il faut faire attention aux patates de corails car parfois, il n’y a pas assez d’eau, j’en toucherais d’ailleurs sérieusement une, plongé dans ma concentration pour essayer d’appliquer les conseils de Florian, je n’ai pas regardé devant. Il y a un fort courant, et dès le passage de la première bouée on lui fait directement face. Je profite de la vue, de l’eau avec cette visibilité totale et des poissons qui parfois défendent leur territoire en attaquant gentiment quelques triathlètes. Dès 1000m à peu près, je sens des brulures sous les aisselles et regrette de ne pas avoir pensé à mettre de la vaseline, et oui, sans combi et dans la mer, le sel agresse nos petites aisselles et je finirais la natation avec une sensation de boule de feu sous les bras.
Cette natation restera gravée dans ma tête comme une des plus magiques en course… J’arrive sur la plage, croise carole (que j’avais déjà vu à la sortie à l’australienne) et pars pour une transition éclair…. C’est parti pour le bike. Sur le vélo, je me sais en forme bien inférieure à celle du 15 aout et ai bien la côte de Chamarel en tête depuis la reco. Je pars prudemment sur la première partie plate, monte les 3 – 4km de Chamarel avec les passages à 17 % en retenue et utilise sans grande aisance mon 32*34 qui équipe mon bike depuis mon premier Embrunman.
La descente est un peu dangereuse, je suis prudent… et dès le plat, j’envoie sur la partie « vent de face »….avec 5 beaux drafteurs derrière mois…
Ils me laissent rouler, se refont la cerise, puis roulent devant sans vraiment partir me forçant à lever un peu le pied pour ne pas drafter (et oui, l’éthique c’est important pour pouvoir se regarder devant la glace le matin) et en restant à mon rythme je me retrouve très rapidement devant, à nouveau avec 5 triathlètes aux fesses… je tolère une fois, à 2 ca me gonfle un peu mais au bout de 7 km je deviens tout rouge et leur dis qu’ils devraient penser à changer de sport et faire. Du cyclisme. Ils comprennent le message avec plus ou moins d’humour mais me laissent partir seul dans les secondes qui ont suivies. Je vais pour voir profiter normalement de la fin du parcours vélo. Je fini mon aller face au vent en appuyant assez fort et dès le demi-tour, vent derrière, c’est un bonheur. Toujours aussi dure mais à presque 40 km/h l’effort n’est plus le même. La vue sur la mer turquoise détourne mon attention et l’effort parait plus facile…( qu’est-ce que ça doit être au Northman… inimaginable, quand on est à l’île Maurice) Je finirais le vélo dans ce sentiment de bonheur en essayant de profiter de chaque seconde de cette fin de parcours.
J’ai le grande joie de retrouver ma Fan#1 à la fin du vélo, pose mon vélo face à la mer et enfile mes chaussures, mon attirail « spécial » chaleur. Et je pars…La chaleur, la chaleur. Ce sera le mot de la course à pied, 12km en 3 boucles ou seul un petit passage près du spot de kite sera venté et permettra de se rafraichir. Ailleurs, pas de vent, on rêve du prochain ravito pour boire et surtout, Pour s’arroser.
Je fais la première boucle sans grande aisance autour de 11 km/h, puis au deuxième tour, je suis rejoint et suivi par Sandrine (une amie de l’IOT) qui me semble bien mais qui en bave au moins autant que moi. Je décide de tout faire pour l’aider dans mon troisième tour qui sera pour elle le 2eme. La fin d’un tour est MAGNIFIQUE, le passage dans le sable le long de la mer, dûr (ou plutôt mou pour le sable), chaud mais magnifique. Les plagistes assis dans les 2 hamac avec le cul dans l’eau qui nous encouragent nous narguent un peu…. Beaucoup même.. mais ce bleu turquoise reste hypnotisant. J’arrive enfin sur la finish line et suis super content que ce soit fini. La ligne d’arrivée est top avec ses feuilles de palmiers, la médaille en verre aussi. Un triathlon mémorable qui laissera de belles images dans ma tête pendant longtemps. Il n’y a plus qu’à fêter cela avec nos nouveaux amis. Dieppois, de Saint-Nazaire, de la Maurienne, de Strasbourg et de Nantes avec des Mojitos et de Pina Colada. Pour le reste.. regardez les photos.. SI vous le pouvez, allez-y, pour l’IOT mais aussi pour y faire de belles rencontres humaines et animales… »

Travaux piscine

Une info importante pour les utilisateurs et associations de la piscine Sébastien Rouault d’Andrésy. Les travaux initialement prévus sur l’établissement sur une période de 5 semaines consécutives à partir de lundi 10 décembre sont repoussés. La fermeture interviendra uniquement durant les vacances de Noël (début le 24) puis sur la période fin février/début mars (dates à suivre).
Nos entraînements seront par conséquent maintenus jusqu’au jeudi 20 décembre.
Merci à la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise et ses agents pour le suivi 🙂
Bonne journée

Partenariat

Nous vous en parlions récemment, notre partenaire Saturne Services vient d’obtenir une belle médaille d’argent ECOVADIS🥈Son président, notre collègue de club Christophe Freval, s’exprime aujourd’hui plus en détails sur cette distinction qui récompense ses actions eco-responsables 🌳Nous sommes fiers de pouvoir compter sur une entreprise qui allie compétences professionnelles et engagement sociétal et environnemental 😍

Plus d’infos : Cliquez ici

20 bornes d’Andrésy 2018

Matinée du 25 novembre 2018. Armé de 117 membres, le triath’club d’Andrésy part à l’assaut de la 36e édition des 20 bornes d’Andrésy.

Sur le semi-marathon : La météo est capricieuse et c’est sous une pluie fraîche que s’élancent aux alentours de 8h45 les premiers concurrents sur la course reine, le semi-marathon. Long de 21.1km, le parcours sillonne les rues d’Andrésy la belle. Ici la finish line se mérite et il faudra notamment escalader deux fois le « poggio » local, la côte de Verdun qui présente rapidement ses atouts : 16% de pente sur 200m. Belle performance d’Antoine Letessier qui termine 20e scratch en 1h25 et d’Hélène Martin 178e scratch en 1h41. Mention spéciale pour notre binôme composé de Luis Geirreiro, handisportif malvoyant et de son guide du jour Eric Gourvest qui concluent l’épreuve en 2h37.

Les résultats du club :

Sur le 10km : Derrière les courses s’enchainent à mesure que le temps passe. Coup de feu à 9h45 pour annoncer le départ du  10km qui part sur les chapeaux de roues. A ce petit jeu, très belle performance de notre Sandrine Guerbois qui se classe 2e de sa catégorie en 47min59. Chez les hommes, Julien Perderiset prend la première place du club en 41min48 à travers une belle 31e place au général. Les bonnes places s’accumulent d’ailleurs avec notamment Justine Pinel 3e junior, Soumia 3e V1, Louis Lienart 4e Junior, Manu Afonso 6e V1, Carine Broux 7e V1 et Florence Charpy 8e S1 !

Les résultats du club :

Sur le 5km : Carton plein pour notre club qui truste le haut du classement avec notamment 7 podiums par catégorie et une seconde place au scratch homme. La grosse performance est à mettre sur le compte de Thibault Rang qui remporte le classement cadet et se classe 6e scratch en 17min56. Et on ne vous maintient pas le suspens plus longtemps, le record féminin du club est explosé ! En effet Sandra Furtak réalise un chrono canon de 21min43. Juste derrière la relève arrive et se positionne avec la belle course de Manon Annequin qui finit 2e en 21min48. Bref il y avait du bleu et blanc partout sur cette course 🙂

Les résultats du club :

Sur le 2km classé : On termine la journée par les plus jeunes. Et attention, ça va vite ! A l’instar de Zia Roca qui se classe 2e en 8min45 (pouvait-on en attendre moins de la fille du champion du monde du TCA ?). La famille Desmarets s’empare des deux premières places du classement club chez les garçons avec Hyppolite 8e et Baptiste 10e scratch. Très bon résultat global de notre école de triathlon, sur cette épreuve et sur celle du 2km non classé, qui a impressionné par ses performances et son engagement dans l’effort. Un grand bravo aux jeunes et au chef Nico et ses coachs 🙂

Les résultats complets : Cliquez ici

Avant de se quitter sur les CR de quelques membres du club, un grand bravo à tous les participants, aux spectateurs et surtout à l’organisation composée du service des sports de la ville d’Andrésy et de l’Office Municipael des Sports. Nous avons eu une grosse pensée et admiration pour l’ensemble des bénévoles qui ont bravé le froid pour assurer une organisation sans faille. MERCI et à l’année prochaine !

Le CR de la famille El Housni :  »Pour rien au monde, la famille EL HOUSNI n’aurait raté les 20 bornes d’Andresy. Cette année, j’ai fait une petite entorse au règlement en courant sous les couleurs de VO2 Rives de Seine mais l’esprit TCA était toujours bien présent en moi. Une fois de plus, la préparation a été sérieuse avec mon sparring partner et ami Asdine. Un entraînement au top malgré une blessure au pied (depuis le mois d’avril) et un dos bloqué depuis 5 semaines. Sur le 10km, je pars sur la première ligne et contrôle ma course jusqu’en bas de Verdun. J’ai fait le choix de marcher au dernier tiers de la côte et je perds le contact avec les deux premiers vétérans. La relance jusqu’à l’arrivée ne m’a pas permis de recoller. Au final, 8eme au scratch et 3e vétéran en 37min26. Cependant, ma grande fierté était de voir ma fille Coline au top de sa forme. Cette année, elle a décidé de participer à toutes les courses. Sur le 2km, elle se place aux premières lignes grâce aux conseils du Coach Bertrand. Sur ce point, il a été plus convaincant que moi. Un excellent départ, une belle remontée et excellente gestion de course, avec un finish mémorable. A l’arrivée, 2eme au scratch et 1 ère féminine. A mon chrono, un temps de 8’30. Enfin, une mention spéciale à mon petit frère Nordine, qui, pour sa première année au TCA, a participé à la première course de sa vie et réalise un temps plus qu’honorable avec un chrono de 45’51. Quand il se mettra sérieusement à l’entraînement, ça va envoyer du lourd. La relève est assurée. Cette course n’aurait pas le même sens sans tous les copains et copines. Je remercie tous les potos pour votre présence et vos encouragements. Les EL HOUSNI sont fiers d’appartenir à la famille TCA ».

Le CR de Thibault Rang :  »J’ai bien géré ma course, je ne me suis pas senti trop stressé car nous étions bien préparé grâce à Nico, mais aussi grâce à Romain qui a fait notre lièvre pendant toute la prepa ! D’ailleurs, aujourd’hui il était prévu que je cours derrière lui. Sur le premier kilo nous sommes partis très vite avec Timothée mais c’est ce qui était prévu. Je me suis bien senti jusqu’à la première côte où là, j’ai eu un peu plus de mal au niveau respiratoire. J’ai trouvé la rue du général Leclerc assez longue mais je me suis à nouveau senti bien, ma respiration est redevenue bonne. Je suis à nouveau rentré dans le dur quand on est arrivé au niveau de la côte avant le stade, et ça a été encore plus dur quand je suis arrivé dans le stade. Mais heureusement, Romain était là et il m’a tiré. À bout de force, j’arrive sur la piste, je me retourne et vois un athlète VO2 à 5metres derrière moi, j’ai du accélérer pour ne pas qu’il me double. J’ai passé la ligne d’arrivée hyper content mais mort ! Je suis allé au bout de ce que je pouvais donner, et c’est grâce à Romain que que je termine en 17’57. Merci à lui. Thibault »

Le CR de la famille Gesse :  « La météo n’était pas top mais on avait à cœur de participer à cette course des 20 Bornes, pour porter les couleurs du TCA à domicile. Pour Thomas, les voyants étaient plutôt aux verts après un beau cross UNSS réalisé mercredi dernier où il terminait 2e du Lycée Charles de Gaulle et 21e au scratch…  mais la nuit dernières fut compliquée avec l’arrivée d’un rhume, qui le pénalisa aujourd’hui. Après un départ de la tête de course trop lent à son goût, Thomas a osé prendre le risque de partir vite et de prendre la tête de la course. Malheureusement, il n a pas résisté au rythme qu’il s’est imposé et termine en 19mn09, moins bien que l’année dernière. Naturellement déçu, Thomas désire tout de même rebondir rapidement sur d’autres courses pour faire ses preuves et progresser !

Pour Guillaume, l’objectif était clair : en partant à 8h45, il fallait au maximum courir en 1h45 pour pouvoir « être au rendez-vous » de l’arrivée des 5km de Thomas 😃. Le contrat fut rempli en terminant en 1h40, ce qui m’a permis d’accueillir tous les copains et les jeunes alignés sur le 5km ! je ne bats pas mon record sur ce semi mais j’ai pu courir à un bon rythme avec un lièvre de luxe en la personne de mon ami @Christophe Millot qui faisait aujourd’hui sa dernière séance en vue de la Saintélyon. C était donc une course à deux avec Chris : ce qui nous a rappelé de bons souvenirs et notamment les 73km de Saintelyon l’année dernière qu’on a couru pour partie ensemble 😉 Merci Christophe et bonne Saintélyon à toi le week end prochain ! Bravo à toutes et à tous. Vive le TCA »

Le CR de Manon Annequin : « J’ai participé au 5 km d’Andrésy ce 25 novembre 2018. C’était la première fois que je courais cette distance à Andrésy. J’avais pour objectif de faire moins de 22minutes car la semaine dernière aux 5 km d’Ermont, j’ai mis 21 min 54 sec. Je voulais donc faire mieux. Objectif accompli avec un temps de 21 minutes 49 secondes. 30 minutes avant le départ, il était temps de s’échauffer. J’ai écouté les conseils de mon père soit 15 minutes tranquille et puis de courir quelques lignes droites avant le début du 5 km. Ensuite je me place sur la ligne de départ et au tir du pistolet, ça commence ! La course était vraiment difficile à gérer. En effet, je suis partie un peu vite sur le premier kilomètre. Arrivée à la cote, j’ai commencé à diminuer mon allure mais je me suis vite reprise pour finir ma course dans de bon temps.  A l’arrivée je n’en pouvais plus, j’avais tout donné! La meilleure façon d’être motivée en plein milieu de la course, c’est évidemment les encouragements du public : merci à tous !! J’apprécie beaucoup les courses de 5km, j’en ai déjà fait trois : à la Flèche, à Ermont et bien sûre à Andrésy. De plus, je suis très contente d’avoir fait un podium (j’arrive 2ème) avec mon amie du TCA Camille Hude qui arrive 3ème. Mes prochains objectifs ? Faire toutes les compétitions proposées, notamment le duathlon de Franconville dans deux semaines. C’était une très belle expérience que je n’hésiterai pas à refaire l’année prochaine pour améliorer ma performance! Enfin je tenais à remercier mes coach : d’abord mon père qui ma guidé dans mon entrainement et dans mes précédentes courses  ainsi que Nicolas avec ses bons conseils depuis que je fais du triathlon et enfin Asdine. Pour finir, je tenais à féliciter tous les concurrents de toutes les courses, Bravo ! »

Le CR de Sandra Furtak : « 1ere fois que je m’aligne sur un 5km officiel. Je savais que ça allait être bien explosif. C’est effectivement parti très vite ! Les jeunes sont plein d’énergie 😁😁.J’ai essayé de ne pas lâcher le rythme sur le parcours qui parfois était cassant mais je savais à quoi m’attendre donc pas de surprise. Contente de mon chrono, c’est plutôt encourageant pour mon cardio 😆 Ça me motive pour la suite et ai une pensée à mes partenaires Saturne Services et Morin Sport développement qui vont me suivre, je n’ai pas lâché aussi pour leur montrer que le mental était là malgré ce temps pas évident et le froid. Bravo à tous les participants et spécialement ceux de mon club TCA et un gros bisou spécial à Manon, une minime de mon club qui était juste derrière moi et n’a rien lâché ! 😘😘 ainsi qu’à Luis, malvoyant de mon club, qui est finisher du semi 😘. Et un grand merci aux organisateurs et bénévoles ❤ »

Le CR de Lydie Fernandes : « Grosse appréhension au départ de la course suite à une reprise après deux ans d’arrêt. J’ai choisi de faire le 5km non pas pour faire un temps mais pour écouter mon genou tout au long de cette course. Je suis partie tranquillement, j’ai fait mon 1er km en 6mn, et dans ma tête 6mn*5km était égal à 30mn donc c’était parfait lol. J’ai retrouvé les sensations de la course, la pluie sur mon visage, le froid, j’étais tellement contente de recourir que rien ne m’a dérangé. Mon genou a tenu et sur la fin, j’ai retrouvé Laetitia, une Girl du TCA, et elle m’a dit, accroche toi Lydie, on passera l’arrivée ensemble. Je me suis accrochée, et j’ai fini en 30mn et des poussières.. contente d’avoir pu refaire cette course après tant d’années… »

Le CR de Luis Gueirrero : « Il ne faisait pas bon de mettre un Luis dehors, pluie et froid ne sont pas compatible avec mes gènes du sud du Portugal. 😉 Mon réveil a sonné du coup je me suis levé, Julien et Olivier venaient me chercher et Eric était mon guide sur cette épreuve, j’ai du faire un effort violent surhumain pour aller défendre mon titre du coureur le plus lent du TCA, ça ce mérite !!!! Au programme pommade chauffante sur les jambes avec 2 collants cycliste d’hiver, en haut du corps, un maillot de corps d’hiver Castelli, le maillot jaune du tour de France Castelli, c’est un collector, ma veste thermique cycliste d’hiver, mon goretex cycliste d’hiver et mon coupe-vent du TCA, au cas ou il y aurait de pluie et du froid, on ne sait jamais. Sandra Furtak sur la ligne d’arrivée me dit il fait pas bon de mettre un portugais dehors aujourd’hui, et je confirme, elle m’appelle 1000 feuilles et compte mes épaisseurs. Sandra je t’aurais bien fait un strip-tease à la 9 semaines ½ , mais 2 freins à cela, le premier c’est mort pour Joe Cocker, il n’était pas disponible pour chanter en direct live au Stade d’Andrésy son ‘’you can leave your head on’’ un truc dans ce genre, et la 2e si j’ai mis 5 épaisseurs au vu de la température c’est pas pour les enlever pour tes beaux yeux … 😉
Tiens j’en profite message perso, Mesdames Messieurs, je suis toujours célibataire, si vous avez des connaissances féminines célibataires merci de penser à moi., et là je suis sérieux.
Sur ce semi Eric était mon guide, et enfin même si ce fut en différent, nous avons pu finir notre championnat du monde de Guéret en différé sur Andrésy, il nous manquait la cap de 21 km, c’est fait en tout 7h36min, je passe les secondes !!!! lol Comme il n’y avait pas de trail sur cette épreuve, de son propre cher Eric décida de me la compliquer en jouant les guide Belge ou Blonde, je vous laisse juge de mot à appliquer, en confondant la droite et la gauche, j’ai du le rappeler à l’ordre plusieurs fois, c’est un comble un aveugle qui guide son guide, j’aurais tous vus !!! lol mdr 😉 Et comme cela ne suffisait pas sur le 2e tour du parcours Monsieur Eric voulait concurrencer ceux qui était sur le 5 km en prenant leur sillage et en oubliant le parcours du semi, désolé mais aujourd’hui j’avais pas les jambes pour mettre ne difficultés les cadors du club, promis la semaine prochaine sur le 5 km de Conflans avec Carine nous allons les méfu …Sans entraînement cette année, j’ai couru en métronome pour faire le même temps que l’année dernière 2h38’ d’après le GPS polar d’Eric, je n’ai pas été voir mon temps officiel. Merci Eric de m’avoir guidé, merci au gens du club lors de mon passage prêt d’eaux qui mon encouragés, et surtout un grand bravo au TCA qui a encore fait des performances, bravo les filles et les garçons. ‘’J’adore quand un plan se déroule sans accrocs’’ !!!A l’année prochaine.  »

Réouverture piscine

Nous vous informons de la réouverture de la piscine Sébastien Rouault d’Andrésy ce jeudi 22 novembre. Rendez-vous donc jeudi soir pour la reprise des entraînements TCA avec le coach Polo.
Bonne soirée 🙂

Les news du 20/11/18

Des nouvelles de la famille Mayen

Nos expatriés continuent de performer partout en France. Alex Mayen termine ainsi 4e garçon du duathlon de Mont Beron pendant que sa sœur Léonie prend une belle 3e place chez les filles. Superbe performance d’Alex qui enchaine également trois victoires sur les cross départementaux, ceux de Lau balagnas, Lannemezan et soues !
Bravo à eux 💪

Ronde d’Ermont

Félicitations à Manon Annequin qui remporte sa catégorie sur le 4.9km d’Ermont, qu’elle termine en 21min54 en compagnie de son papa Gregory.
Les résultats : Cliquez ici

Bonne journée 🙂

Les news du 18/11/18

Fun trail

Superbe performance de notre club lors du Fun trail de Jouy-le-moutier. Deux parties au programme, une de jour avec un 12km et un 20km puis une de nuit avec les mêmes distances. Parmi les meilleurs résultats nous pouvons souligner les belles victoires de Clément Cedoz, membre de notre école de triathlon et de Sandra Furtak sur le classement général du 12km de nuit ! Podium également pour Cathy Gillet qui termine 3e du 12km, de jour cette fois-ci !Un grand bravo à tous 👌

Le CR de Clément :  » En début de semaine, avec papa on a décidé de s’inscrire au funtrail !! Une course très sympa, ludique (on ne fait pas souvent de trails de nuit😜) et en prime une première victoire au scratch pour moi, je connais enfin le bonheur d’ouvrir une finish line ! Après l’immense déception de mon abandon à la coupe de France, c’est très agréable de rebondir de la sorte. La course s’est bien déroulée, gros départ de Matthieu (Manu t’as du soucis à te faire😂) et au bout de 4km je me suis retrouvé devant avec le deuxième qui a fait toute la fin de course à 20 mètres derrière moi. Il n’a rien lâché, moi non plus 🙂 Bravo aux copains et copines du TCA présent sur la course, tout le monde a bien assuré !!👍😉 »

Le CR de Sandra :  » Ce trail n’était à la base pas au programme. Inscrite au dernier moment par mon sparring Matt je me suis dit « ok pourquoi pas, un trail de nuit ça va être fun ! ». Au programme : 12km avec un peu + de 300 D+ Et je ne regrette pas ! Des le départ j’ai senti de très bonnes sensations et tout le long ça a duré ! Un super parcours avec de bonnes grimpettes mais dans le noir ça donne une autre dimension que j’adore! On a couru à 3 et c’était vraiment un super moment, c’est un trail que je recommande vivement ! Bravo à l’orga car tout était bien balisé et les bénévoles super sympas 😁. Et voilà je me suis éclatée sur ce trail et cerise sur le gâteau, cette place de 1ere féminine 😍😍. Arrivée en 1h10 et 31 ème place au scratch général, suis ravie et ça m’encourage pour la suite ! Bravo à tous les copains du TCA qui ont participé c’est toujours un plaisir de partager des courses 😁😁  »

Les résultats : Cliquez ici

Indian Ocean Triathlon

Félicitations à Nicolas Mercier qui termine le triathlon de l’île Maurice en 3h49, à une belle 39eme place. La course s’est déroulée sur des distances de 1.8km natation, 55km vélo et 12km course à pied. Compte rendu à lire en début de semaine prochaine 🙂

Article de Triathlete Magazine : Cliquez ici

Bike&run de Beauvais

Bravo au binôme composé de Manu Randon et Thomas Lemaire qui se classe aux alentours de la 25e place (à confirmer avec les résultats) du bike&run de Beauvais, distance 18km.

Le CR de Manu :  » On a commencé vite, au milieu on a accéléré et on finit au taquet sur la fin. 3.45 de moyenne, on a pris du plaisir et surtout très content de nous, car Thomas ne nous a même pas fait une hypo 🙂🤭🤖

Les résultats : Cliquez ici

La Sans Raison

Ce dimanche 18 novembre s’est également déroulé le trail de la sans raison à Velizy. Une équipe du club était présente sur cette épreuve organisée sous le signe de la solidarité en soutien à l’association Laurette Fugain. Pour connaître l’action de cette association, cliquez ici

Les résultats, à suivre : Cliquez ici 

Aquathlon d’Andrésy 2019

C’est officiel, réservez votre dimanche 31 mars 2019 après-midi 😎 Un grand merci à la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, à la Ville d’Andrésy, au département des Yvelines Triathlon et à la ligue IDF de Triathlon pour la confiance. Notre directeur d’organisation Matthieu Marchand vous fera un topo sur l’édition 2019 bientôt 👌Infos à suivre prochainement sur notre page Facebook et notre site.

Bonne journée 🙂

Classement provisoire école de triathlon

Message du coach Nico, reponsable de l’école de tri :  » Quelques news suite à l’aquathlon de SGDB. Le TCA termine 6eme au scratch de cette étape mais surtout 1er club R2. Grâce à cette performance le TCA se hisse à la 3eme place du challenge IdF R2 avec avec seulement 3 courses derrière Bobigny et TUVB (Verrières le Buisson) qui eux comptent déjà 4 courses.

Prochaines échéances pour l’école de tri :
20 bornes d’Andrésy le 25.11.2018 et Cross Duathlon de Franconville le 09.11.2018

Bravo à tous (enfants, coachs et parents). On ne lâche rien cette saison
A+
Nico ».

Older posts